Prix du fioul domestique : semaine du 04 au 11 septembre 2015

15 septembre 2015 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Les prix du fioul continuent leur baisse cette semaine et restent sous la barre des 700 euros sur fioulmarket.fr. En effet, les  1 000 litres sont passés de 677 euros le 4 septembre à 674 euros le 11 septembre. fioulmarket.fr continue de vous offrir des prix inférieurs à la moyenne nationale. Sur la même période, la moyenne des prix des distributeurs de fioul en France est passée de 704 euros les 1000 litres, à 708 euros, soit une hausse de 2 euros. Vous réalisez donc une économie de 34 euros en passant commande sur fioulmarket.fr.

Profitez des petits prix de fioulmarket.fr et n’attendez plus pour remplir votre cuve avant l’hiver.

prix du fioul en baisse

Baisse du WTI à New-York

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre, connait une légère baisse. De 46,75 dollars le 4 septembre il est passé à 45,92 dollars le 11 septembre.

Cette baisse est principalement due à la publication hebdomadaire du département de l'Énergie des États-Unis (DoE) sur la situation des réserves du pays. En effet, les stocks de brut connaissent une hausse bien supérieure aux estimations, tandis que la production américaine a décliné pour la cinquième semaine de suite. Selon l’Agence internationale de l'énergie (AIE), « peut-être que les investisseurs pensent que cette diminution de la production aux États-Unis va amener les prix à trouver leur plancher, mais la hausse des stocks de brut est un élément qui demeure baissier pour les cours ». Dans son rapport mensuel du 11 septembre 2015, l’AIE estime que la stratégie de l'Arabie saoudite et des autres pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)  est de maintenir leurs parts de marché et de contrer l'expansion des huiles de schiste aux États-Unis. En effet ces pays continuent d’extraire des quantités importantes de pétrole malgré la baisse des prix.

En parallèle, la forte baisse des prix du pétrole entraîne la fermeture des sites de production coûteux.

La production des pays non membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait connaître son repli le plus fort en 24 ans, avec une baisse de près de 0,5 million de barils par jour (mbj) à 57,7 mbj, dont 0,4 mbj pour le seul pétrole de schiste américain, estimait l’AIE.

Baisse du Brent également après une baisse continue

À Londres, le prix du baril de Brent, référence européenne du brut, termine à 48,89 dollars alors qu’il était à 50,68 dollars la semaine passée sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit 1,79 dollar de différence. Tout comme le WTI, cet indicateur connait une légère baisse. Les cours du Brent et du WTI avaient été plutôt soutenus mais l’offre d’or noir toujours aussi importante plombe les marchés et inquiète les investisseurs. Dans le même temps, la consommation mondiale de pétrole devrait continue de croître. L'agence basée à Paris prévoit une demande de 94,4 mbj cette année, contre 94,2 mbj auparavant, et une hausse à 95,8 mbj pour 2016, contre 95,6 mbj.

Pour stabiliser les prix du pétrole, l’Arabie Saoudite, ne voit pas l’intérêt d’une réunion urgente de l’Opep. Cette attitude a provoqué à Londres une légère baisse du prix du Brent.

Selon Goldman Sachs, une nouvelle chute des cours du brut cette année est à prévoir, en raison des inquiétudes autour de la hausse de la production de l'Opep, et du ralentissement de la croissance chinoise.

L’euro confirme sa progression

L’euro, toujours à la hausse clôturait la séance à 1,1275 dollar, contre 1,1229 dollar le vendredi 4 septembre. La monnaie unique profite des inquiétudes concernant la Fed (Réserve fédérale). La hausse de Wall Street n’a rien changé, ce qui illustre le manque d'attrait du dollar une semaine avant la décision de la Réserve fédérale américaine d’augmenter ou non ses taux directeurs, pour la première fois depuis 2006. Cette décision concerne les prêts aux taux attractifs qui peuvent nourrir des bulles spéculatives.

N’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes prix, afin de suivre l’évolution des prix du fioul au quotidien sur votre code postal. L’inscription est gratuite et ne demande pas de création de compte. Il vous suffit de renseigner votre adresse mail. Chaque semaine, l’actualité des prix du fioul est commentée et expliquée par nos experts. Cette analyse hebdomadaire vous permet de commander votre fioul au meilleur moment. Nous vous réservons une surprise pour la fin de semaine sur notre page facebook ! Vous pouvez également suivre nos actualités sur Twitter.