Prix du fioul domestique : novembre 2015

10 décembre 2015 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Au mois de novembre 2015, le prix du fioul est passé sous la barre des 600 euros avec une baisse de 21 euros entre le 30 octobre et le 27 novembre sur fioulmarket.fr. Le prix est passé de 620 euros à 599 euros les 1000 litres sur fioulmarket.fr. Sur la même période, la référence nationale est passée de 672 à 662 euros les 1000 litres soit une baisse de 10 euros. Ainsi, fioulmarket.fr offre une baisse deux fois supérieure à celle de la référence nationale. De plus, vous réalisez une économie moyenne de 53 euros par rapport à la référence nationale en commandant sur fioulmarket.fr.

N’attendez plus pour faire le plein de fioul avec fioulmarket.fr. Profitez également du Calendrier de l’Avent des Ventes Flash jusqu’au 27 décembre 2016 : 30€ offerts par 1 000 litres de fioul sur www.fioulmarket.fr

prix du fioul_novembre

 

Baisse du WTI et du Brent en novembre

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) est en baisse pour le mois de novembre. Il est passé de 46,59 dollars le 30 octobre  à 41,71 dollars le 27 novembre soit une baisse de 4,88 dollars. Quant au Brent à Londres, il est également en baisse de 4,68 dollars. Il a atteint 44,88 dollars le 27 novembre alors qu’il était à 49,56 dollars le 30 octobre. Malgré une baisse généralisée des cours en novembre, notons la légère hausse du Brent de 0,22 dollar et du WTI de 1,32 dollar dans la semaine du 20 au 27 novembre.

Cette hausse intervient sur fond de tensions géopolitiques avec les frappes de la coalition en Syrie. L’incident diplomatique et militaire déclenché par la Turquie contre l’avion militaire russe est également en cause dans cette hausse. Les relations se sont fortement refroidies entre Ankara et Moscou. Sur l’ensemble du mois de Novembre, le WTI et le Brent on beaucoup fluctué à cause des conditions du marché :

  • L’Organisation des pays exportateur de pétrole (OPEP) n’a toujours pas décidé de réduire sa production d’or noir. Au contraire, le cartel a atteint des niveaux record de production. C’est aussi le cas de certains pays hors Opep, tels que la Russie, qui a une production atteignant le plus haut niveau de l'ère postsoviétique avec 11,12 mbj. De même, les offres de pétrole irakiennes et iraniennes s’apprêtent à inonder un marché déjà en état de surabondance. Cette situation pèse fortement sur les cours et entraine leur chute. Quant au niveau des stocks de brut, ils ont connu une hausse de prés de 30% par rapport à la même période l'an dernier.
  • Certains membres de l’Opep comme le Venezuela et l’Algérie dont l’économie dépend largement de la rente pétrolière ont clairement réclamé une baisse de la production afin de soutenir les prix. Malgré cette situation rien n’a changé dans la politique de l’Opep.
  • Parallèlement, l’Agence internationale de l’énergie prévoit une baisse de la demande en 2016. Ainsi la situation de déséquilibre dans laquelle est plongé le marché pourrait continuer pendant encore un an.
  • Plusieurs observateurs ont été inquiétés par l’incident entre la Russie et la Turquie. En effet, le pétrole russe transite par le détroit turc du Bosphore pour atteindre la Méditerranée. Moscou avait durci le ton vis-à-vis d’Ankara mais cela n’a fait monter les cours que très légèrement.

En novembre, l'euro baisse face au dollar

L’euro termine le mois de novembre à 1,0595 dollar contre 1,1003 dollar le 30 octobre soit une baisse de 0,0408 dollar.

Le dollar a atteint ses plus hauts niveaux depuis plus de trois mois face à l'euro. Cela est dû aux chiffres sur l’économie américaine selon lesquels le chômage baisse et les salaires sont en hausse de 2,5 points. Ces chiffres laissent entrevoir la hausse imminente des taux d’intérêt américains qui sont proches de zéro depuis la crise de 2008-2009.
Alors que la Réserve fédérale pourrait augmenter ses taux directeurs dès le mois de décembre, l’euro est de son côté un peu désavantagé par la politique monétaire de la Banque centrale européenne. En effet Jasper Lawler, de CMC Markets estime que «la divergence entre la politique monétaire en zone euro et celle des États-Unis fait que l'euro a connu la baisse la plus nette après les chiffres robustes de l'emploi américain ». Le Président de la BCE a annoncé que la politique de rachats d’actifs (Quantitative Easing) évaluée à 60 milliards par mois allait être intensifiée pour soutenir l’économie européenne. Ainsi, l’attractivité du dollar pourrait être plus intéressante par rapport à l’euro.

Une analyse mensuelle sur l’évolution des prix du pétrole vous permet de comprendre l’évolution des prix du fioul. Sur fioulmarket.fr, nous actualisons nos prix tous les jours et sur toute la France métropolitaine. N’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes prix pour être informé des meilleurs prix. Vous pouvez également suivre nos actualités sur Twitter. Jusqu’au 27 décembre 2016 profitez du Calendrier de l’Avent des Ventes Flash pour faire le plein de fioul à petit prix.