Prix du fioul et du carburant : une baisse exceptionnelle en décembre 2015

28 décembre 2015 - Actualités du fioul

Les prix du fioul et du carburant sont en baisse. Si le phénomène n’a rien de nouveau, il a atteint un stade symbolique en décembre 2015. En effet, le prix du carburant n’avait pas été aussi bas depuis 2009, de quoi ravir les automobilistes. La baisse du prix du fioul impacte-t-elle les habitudes de consommation des foyers ?

Baisse du prix du carburant : le gasoil à moins d’un euro

Depuis plusieurs mois déjà, la chute ininterrompue du prix du baril de pétrole est la cause principale de la baisse du prix du carburant et du prix du fioul domestique. Le carburant a d’ailleurs atteint son prix le plus bas depuis six ans : le gasoil s’affiche à moins d’un euro dans la plupart des stations essence, tandis que le super oscille aux alentours d’1,30 €.

Pour autant, aucune « ruée vers l’or noir » n’a été observée. La baisse étant progressive depuis maintenant plusieurs mois, le passage du litre de gasoil sous la barre symbolique d’un euro n’a pas précipité les automobilistes vers les pompes. Si le plein de diesel à moins de 50 € fait des heureux, aucune pénurie n’est donc à prévoir.

La raison de cette baisse du prix du carburant : le ralentissement de la demande chinoise en matière de produits pétroliers, combiné à l’arrivée du pétrole de schiste nord-américain et au retour du pétrole iranien en 2016.

Le baril de pétrole continue sa chute. Le 14 décembre dernier, le Brent atteignait le prix de 36,60 €, son niveau le plus bas depuis le mois de décembre 2004. Et cette baisse pourrait continuer. La banque Goldman Sachs a en effet indiqué cet automne qu’un baril à 20 € n’était pas à exclure en 2016. Une baisse drastique qui conduirait de nombreux puits de pétrole à la fermeture, limiterait l’offre disponible sur le marché et relancerait ainsi les prix du pétrole à la hausse.

La baisse du prix du fioul continue elle aussi

En chute libre depuis plusieurs mois également, le prix du fioul baisse toujours en cette fin d’année 2015. 

Les prix, inégalés depuis 5 ans, sont tout de même soumis à des variations en fonction des régions. En effet, en plus des différentes taxes appliquées au combustible, le cours du brut, le coût du raffinage, la marge du distributeur et le coût de distribution impactent le prix du fioul domestique. C’est ce dernier critère qui fait que la baisse du prix du fioul est observable dans toutes les régions mais que les tarifs varient en fonction des difficultés d’acheminement.

 

Pour aller plus loin :