Prix du fioul Août 2012

31 août 2012 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Variation des prix du fioul : Août 2012

Le mois d’Août 2012 est marqué par une nette hausse du prix du fioul domestique passant de 957€/m3 la première semaine à 996€/m3 en fin de mois (Indice DIREM), soit une variation de 40 €/m3 sur le mois. Les 1000 €/m3 ont été atteints lors de la quatrième semaine du mois dans certaines régions. Cette hausse est due essentiellement à l’envolée des prix du baril de pétrole qui s’explique par plusieurs facteurs :

  • L’annonce en début de mois de la poursuite des créations d’emploi aux Etats-Unis anticipe une reprise de la croissance et donc l’augmentation de la demande de pétrole.
  • Les craintes à l’encontre de l’ouragan Isaac ont renforcé cette crainte de tension provisoire sur les ressources en pétrole, avec le ralentissement préventif de certaines raffineries et  plateformes pétrolières dans le Golf du Mexique avant le passage de la tempête.
  • Parallèlement, les tensions géopolitiques au Moyen Orient sont toujours présentes. Le détroit d’Ormuz, lieu stratégique par lequel transite environ 30% du trafic maritime pétrolier, est  menacé de fermeture par l’Iran, si Israël ou les Etats-Unis décidaient d’enclencher les hostilités. Ces perspectives rendent toujours nerveux les marchés financiers et poussent à la hausse des cours du pétrole.

La fin du mois d’Août est marquée par une légère baisse des prix du pétrole et par une reprise de l’euro par rapport au dollar, permettant aux prix du fioul domestique de baisser d’une dizaine d’euro. Ainsi les prix du fioul domestique sur le mois d’Août sont revenus au niveau de fin de printemps, effaçant la baisse de plus de 100 euros pour 1000 litres du début de l’été et ne sont pas loin d’atteindre les sommets du début de l’été 2008.

Dans le contexte actuel, il est difficile d’anticiper sur l’évolution du prix du pétrole sur les mois à venir : poursuite de la hausse du baril suite aux spéculations sur les tensions internationales et la reprise de la croissance aux Etats Unis ou bien ré ajustement à la baisse des marchés pétroliers ?

En revanche, il est vraisemblable que l’approche des mois d’Hiver risque – en fonction de son intensité en Europe – de générer dès le mois de novembre une tension sur la l’offre de fioul domestique et donc sur les prix.