App/hinclude.html.twig

Prix du pétrole brut : la troisième vague de la pandémie de COVID-19 fait plonger les cours

Actualités du fioul

Publié le 23/03/2021 à 16h25

Baisse prix du pétrole

La semaine dernière, les cours pétroliers ont lourdement chuté, enregistrant -7 % jeudi ! En cause : la troisième vague de la pandémie de COVID-19, les retards dans les campagnes de vaccination et un dernier rapport de l'AIE (Agence internationale de l'énergie) assez peu optimiste. 

Lourde chute pour les cours du pétrole

Après plusieurs semaines de hausse, les cours du pétrole ont plongé la semaine dernière. Une baisse flagrante jeudi 18 mars, où la séance s’est clôturée à -7 % après une chute à -10 % en cours de journée. C’était donc la cinquième séance de baisse consécutive. Dans le détail, le baril américain de WTI a enregistré une baisse de 7,12 %, se maintenant tout juste à 60,00 dollars (- 4,60 dollars). Le prix du baril de Brent s'élève à 63,28 dollars, et lâche ainsi 6,94 % et 4,72 dollars. Il avait pourtant flirté avec les 70 dollars au début de la même semaine. 

 

La troisième vague de COVID-19, première cause de la chute du pétrole

Comment expliquer cette baisse brutale des cours du pétrole après des semaines de hausse ? Il semblerait que l'optimisme des investisseurs se soit effrité. La raison principale ? Tout comme pour la deuxième vague, la troisième vague de la pandémie de COVID-19 oblige les pays à imposer de nouveau des restrictions allant, dans certains cas, jusqu'au confinement, comme c’est le cas en Allemagne ou en Italie. 

Dans le même temps, les campagnes de vaccination patinent. La polémique autour du vaccin AstraZeneca et ses effets secondaires n'a pas arrangé les choses. Bref, l'espoir de février d’une reprise économique s'est érodé. 

D'autres facteurs expliquent cette baisse. Notamment le rapport de l'AIE qui estime que la demande en pétrole n'atteindra son niveau d'avant la crise que dans deux ans. De plus, les marchés se sont enflammés à la suite de la dernière réunion de l'OPEP, dont les membres ont choisi de ne pas trop augmenter la production de pétrole malgré les perspectives de reprise. 

À lire aussi : Le prix du fioul en hausse suite au début de la campagne de vaccination

 

La crise du Covid plombe les bénéfices de Saudi Aramco

Cette bourse morose et la crise de la COVID-19 ne sont pas sans conséquences sur la santé des producteurs de pétrole. Dimanche 21 mars, Saudi Aramco, le géant de l'énergie saoudien, a annoncé une chute de son bénéfice de 44,4 %. En 2020, celui-ci a atteint 49 milliards de dollars, contre 88,2 milliards en 2019. Aramco a toutefois continué à verser des dividendes à ses actionnaires et notamment au premier d'entre eux, le gouvernement saoudien. 

 

 

Vers une remontée des prix du pétrole et du fioul ?

La situation du marché du pétrole demeure relativement instable. Il est fort possible qu'après cette chute des prix, les cours du baril du pétrole remontent dans les semaines à venir, et avec eux les prix du fioul. C'est le moment d'anticiper : commandez votre fioul dès maintenant ! 

 

 

A lire aussi : Vaccins contre le Covid-19 : quel impact sur le prix du fioul ?

 

~~debut_liens_preview~~
https://www.fioulmarket.fr/actualites/prix-du-fioul-en-2021-a-quoi-peut-on-s-attendre https://www.fioulmarket.fr/actualites/l-evolution-du-prix-du-fioul-domestique-en-2020 https://www.fioulmarket.fr/actualites/quelles-sont-les-decisions-prises-lors-des-reunions-de-l-opep
~~fin_liens_preview~~