Prix du fioul : deux ans après l’accord de l’OPEP signé à Vienne, où en est-on ?

Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Publié le 12/10/2018 à 09h31

En 2016, le cours du pétrole a connu une baisse significative, entraînant également une diminution du prix du fioul. Deux ans plus tard, les pays de l’OPEP, principaux producteurs mondiaux de pétrole, continuent à limiter leur production. Au cours de cette période, les prix ont donc augmenté de manière quasiment constante pour atteindre aujourd’hui des sommets.

Le pétrole étant un produit côté en bourse, son cours dépend notamment de l’offre et de la demande et de l’effet « psychologique » que la raréfaction de l’un ou de l’autre de ces pôles induit. Evidemment, le prix du fioul, bien que déterminé également par d’autres éléments, suit la même courbe que le cours du pétrole.

Une chute du cours qui décide l’OPEP à agir

C’est cette fluctuation boursière du pétrole qui est à l’origine de l’accord signé par les pays de l’OPEP en 2016. En effet, en 2014, les cours du pétrole chutent brutalement. Le prix du baril, qui atteignait plus de 100 dollars en 2013, tombe sous les 50 dollars au début de l’année 2015. L’une des causes principales de cet effondrement est l’augmentation de la production américaine de pétrole de schiste, responsable d’un excès d’offre.

En janvier 2016, la situation devient très difficile pour certains pays producteurs de pétrole, puisque le baril passe sous la barre des 30 dollars. Un gel de la production est alors décidé par plusieurs pays producteurs de pétrole :

  • l’Arabie Saoudite ;
  • le Venezuela ;
  • le Qatar ;
  • la Russie.

Cette mesure permet de faire remonter sensiblement le cours du pétrole, avec un baril qui atteint presque 50 dollars. Pour accélérer la hausse des cours du pétrole, les pays-membres de l’OPEP décident alors, le 30 novembre 2016 à Vienne, de voter une limitation de 4,8% de leur production de pétrole à partir du 1er janvier 2017.

Des prix du fioul et du pétrole en hausse constante depuis 2016

L’effet de cette décision a été immédiat et s’est diffusé jusqu’à aujourd’hui. Si l’on excepte une nouvelle baisse à la mi-2017, le cours du pétrole a poursuivi sa hausse. Aujourd’hui, le baril de Brent, qui est la principale référence pour le cours du pétrole, s’échange contre environ 85 dollars. Ce niveau de prix n’avait plus été atteint depuis 2014 et impacte évidemment beaucoup le prix du fioul.

Selon certains analystes, cette évolution à la hausse pourrait ne pas s’arrêter de sitôt. Plusieurs cabinets spécialisés dans le secteur indiquent ainsi que le baril pourrait dépasser les 100 dollars en janvier 2019. Toutefois, l’Arabie Saoudite et la Russie viennent d’annoncer qu’ils comptaient augmenter leur production jusqu’en décembre. De quoi, éventuellement, freiner quelque peu la hausse du cours du pétrole.

En France, même si les prix venaient à se stabiliser d’ici la fin de l’année, l’augmentation de la TICPE conduira toutefois irrémédiablement à une nouvelle hausse du prix du fioul. Mieux vaut donc prendre les devants et commander du fioul dès maintenant !

 

Pour aller plus loin :