App/hinclude.html.twig

Pourquoi les prix de l’électricité ont-ils tant augmenté ?

Réglementations et fiscalités

Publié le 16/02/2021 à 09h57

Depuis 2019, le tarif réglementé de l’électricité a augmenté de plus de 11%. Cette hausse se répercute aussi sur certaines offres de marché. Nous vous expliquons les raisons de ces hausses successives.

Augmentation prix de l’électricité

Ce 1er février, le tarif réglementé de l’électricité a augmenté de 1,6%. L’augmentation concerne les abonnés du tarif bleu d’EDF, soit 23 millions de ménages. Cette nouvelle hausse porte à plus de 11% l’augmentation du tarif réglementé de l’électricité depuis 2019.

Un dommage collatéral du Covid-19

C’est la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) qui calcule les tarifs réglementés d’EDF. Pour décider d’une hausse ou d’une baisse de prix, elle prend en compte les coûts supportés par l’opérateur historique.

Concernant cette dernière hausse, la CRE a expliqué qu’elle était une sorte de dommage collatéral lié à la crise du Covid-19. En effet, le premier confinement a conduit à un décalage du calendrier de maintenance des réacteurs nucléaires français. Toutes les centrales n’ont donc pas pu être entretenues à la belle saison, comme de coutume. Certaines d’entre elles ont ainsi dû être mises à l’arrêt en fin d’année, pour leur maintenance annuelle.

Cette situation a fait craindre à un déséquilibre offre/demande, ce qui a conduit à une augmentation du prix du mécanisme de capacité, un dispositif obligeant à conserver des capacités d’approvisionnement en électricité afin d’éviter tout risque de coupure.

Compenser les impayés

Par ailleurs, EDF est aussi tenue de vendre une partie de l’énergie nucléaire qu’elle produit à ses concurrents, en vertu de l’Arenh (Accès régulé à l’énergie nucléaire historique). Or, en raison des difficultés économiques causées par la crise, de nombreuses factures dues par ces concurrents n’ont pas pu être (totalement) honorées. Pour compenser ces pertes, la CRE a décidé d’intégrer 50% des coûts liés aux impayés dans les tarifs réglementés de l’électricité.

Cela signifie qu’une partie de ces impayés n’a pas encore été compensée et que d’autres hausses de prix de l’électricité pourraient donc encore intervenir.

Une offre de marché plutôt que le tarif réglementé

Même si certains fournisseurs alternatifs répercutent sur leurs tarifs la hausse des tarifs réglementés de l’électricité, votre facture sera généralement allégée si vous optez pour une de ces offres de marché plutôt que pour le tarif réglementé.

Total, via sa filiale Total Direct Énergie, vous propose ainsi une offre variée de fourniture d’électricité :

  • offre avec gestion 100% en ligne, qui vous permet de bénéficier d’un prix 10% moins élevé que le tarif réglementé ;

  • offre classique, vous offrant une grande flexibilité et un prix 5% moins élevé que le tarif réglementé ;

  • offre verte, vous proposant une électricité 100% verte (éolienne et solaire) à un prix 2% moins élevé que le tarif réglementé.

Au-delà de ces offres, une formule « heures super creuses » peut aussi vous être proposée. Elle vous permet de bénéficier de prix 50% moins élevés que le tarif réglementé entre 2 et 6h du matin. Les prix sont en outre 29% moins élevés entre 23h et 2h et entre 6h et 7h.

Pour aller plus loin :

~~debut_liens_preview~~
https://www.fioulmarket.fr/astuces-conseils/fioul-et-autres-energies https://www.fioulmarket.fr/actualites/le-fioul-domestique-toujours-moins-cher-que-l-electricite https://www.fioulmarket.fr/astuces-conseils/les-demarches-pour-souscrire-un-contrat-d-electricite
~~fin_liens_preview~~