App/hinclude.html.twig

Vente flash exceptionnelle

Du 25 au 28 septembre

20Offerts tous les 1000L commandés

-40
-60
-20
-20
-60
-20

Pourquoi l’OPEP continue-t-elle à produire du pétrole ?

Actualités du fioul

Publié le 08/04/2020 à 10h20

Les prix du pétrole ont atteint un niveau historiquement bas au cours des derniers jours. De quoi se poser la question de la rentabilité de la production, notamment pour les pays de l’OPEP. Nous vous expliquons pourquoi, malgré cette situation, ils continuent tout de même à produire du pétrole.

Opep production pétrole

Ce 30 mars, les prix du pétrole sont passés sous la barre symbolique des 20 dollars le baril (WTI). Autrement dit, le baril a perdu deux tiers de sa valeur depuis le début de l’année. Le niveau actuel du prix du pétrole n’avait plus été vu depuis les attentats du 11 septembre 2001, soit il y a presque 20 ans.

Pourtant, malgré ces prix très bas, les pays membres de l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) continuent à produire du pétrole. L’Arabie saoudite a même décidé d’augmenter sa production. Qu’est-ce qui l’explique ?

Les pays de l’OPEP ont besoin de ces revenus

La première raison qui fait que les membres de l’OPEP continuent à produire du pétrole malgré des prix de vente très bas est simplement qu’ils ont cruellement besoin des revenus générés par ce commerce. Si l’on jette un œil à la liste des pays membres de l’OPEP, on constate en effet que la grande majorité de ces états vivent essentiellement du pétrole. Arrêter de produire et de vendre leur or noir serait synonyme de banqueroute.

Au-delà des raisons financières, il faut également souligner les motifs techniques qui font que la mise à l’arrêt momentanée des puits de pétrole n’est pas une chose aisée à réaliser.

Étrangler les autres pays producteurs

L’autre raison qu’on peut évoquer pour expliquer le fait que les membres de l’OPEP continuent à produire du pétrole est d’ordre stratégique. Avec la baisse importante des prix du pétrole, les pays dans lesquels la production de pétrole est plus coûteuse, pour une série de raisons, se retrouvent dans une situation très délicate : la production de pétrole coûte plus cher que ce qu’ils en retirent à la vente.

Certains pays de l’OPEP, comme l’Arabie Saoudite, produisent un pétrole très peu coûteux en termes de fabrication. Ils peuvent donc voir les prix tomber très bas tout en conservant une certaine rentabilité. En poursuivant, voire en augmentant leur production, ils mettent les pays où la production est plus coûteuse dans une situation très délicate. Ceux-ci sont en effet contraints soit de vendre à perdre pour s’aligner avec les autres vendeurs, soit d’arrêter leur production.

Les États-Unis plus impactés

C’est précisément dans cette situation que se trouve le premier producteur mondial de pétrole, qui se situe en dehors de l’OPEP : les États-Unis. Le pétrole produit par ce pays est en effet en grande majorité du pétrole de schiste. Il est issu d’un processus d’extraction très complexe techniquement et également très coûteux. On estime ainsi que le seuil de rentabilité minimal pour la production d’un baril de pétrole de schiste est de 40 dollars.

Autrement dit, au niveau actuel du prix, la production de pétrole de schiste américaine n’est pas rentable. Si cette situation devait perdurer, elle impacterait sérieusement l’industrie américaine du pétrole, ainsi que la production mondiale .

 

~~debut_liens_preview~~
https://www.fioulmarket.fr/astuces-conseils/tout-savoir-sur-le-fioul/marche-du-petrole-definition-des-prix-et-types-de-petrole-commercialises https://www.fioulmarket.fr/actualites/l-opep-prolonge-sa-limitation-de-la-production-quelles-consequences-sur-le-prix-du-fioul https://www.fioulmarket.fr/actualites/marche-petrole-principaux-acteurs-caracteristiques-chiffres-cles
~~fin_liens_preview~~