OPEP et AIE : comment leurs dernières décisions vont influencer le prix du fioul

Actualités du fioul

Publié le 12/06/2019 à 10h39

Les décisions et avis de l’OPEP et de l’AIE sont scrutés de près par les observateurs du marché pétrolier. Ils peuvent en effet avoir une grande influence sur le cours du pétrole. Celui-ci, à son tour, détermine le prix du fioul. Il est donc important, pour le consommateur également, de se tenir au courant des dernières décisions prises par  ces organisations.

OPEP/AIE : dernières décisions

L’OPEP et l’Agence Internationale l’Energie (AIE) vous sont peut-être familières de nom. Par contre, vous ignorez peut-être comment elles peuvent influencer le prix du fioul. C’est la raison pour laquelle nous faisons régulièrement le point sur les avis rendus par les deux organisations, sur leurs décisions, ainsi que sur la manière dont celles-ci influencent les prix.

OPEP et AIE : quel est leur rôle ?

Tout d’abord, il faut rappeler quelle est la raison d’être de chacune de ces organisations. L’OPEP a été créée en 1960 afin, précisément, d’avoir un contrôle plus important sur la production de pétrole et, donc, sur le niveau des prix. Regroupant aujourd’hui 14 pays membres, l’organisation se réunit à Vienne deux fois par an.

L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) est quant à elle née en 1974 et est basée à Paris. A travers ses rapports annuels et ses nombreuses analyses publiées au cours de l’année, elle établit un tableau objectif de la demande mondiale en pétrole. Elle aide d’ailleurs ses pays membres à s’organiser, notamment en constituant des réserves de pétrole, pour pouvoir mieux faire face aux éventuelles pénuries d’or noir.

On comprend donc que l’OPEP et l’AIE pèsent chacune sur l’un des bras de la balance entre l’offre et la demande :

  • l’OPEP influence l’offre ;
  • l’AIE peut influer sur la demande.

Or, lorsque cette balance se déséquilibre, des perturbations du cours du pétrole sont inévitablement constatées.

La limitation de la production de l’OPEP : stop ou encore ?

La décision de l’OPEP qui est la plus attendue au cours des prochaines semaines est celle concernant la poursuite ou l’arrêt de la limitation de la production de pétrole de 1,2 million de barils par jour, entrée en vigueur au 1er janvier dernier. Cette décision avait sérieusement impacté le prix du pétrole depuis lors, avec une hausse des prix quasiment constante depuis lors.

Les pays membres de l’OPEP ainsi que ses alliés (dont la Russie) doivent de retrouver en juin à Vienne pour prendre cette décision très attendue. Celle-ci pourrait avoir une influence importante sur le cours du pétrole et, donc, sur le prix du fioul.

Quelle évolution de la demande mondiale en pétrole ?

Avant de prendre sa décision, l’OPEP analysera certainement l’évolution de la demande mondiale en pétrole. Au cours des derniers mois, des signaux inquiétants faisaient état d’un ralentissement de la croissance mondiale, synonyme d’une diminution de la demande en pétrole. Toutefois, malgré cet état de fait, celle-ci a continué à augmenter, ce qui a également contribué à la hausse des prix, puisque l’offre, de son côté, était réduite.

L’AIE continue à tabler sur une demande soutenue. Toutefois, la guerre commerciale entre la Chine et les USA qui, malgré différentes tentatives, ne faiblit pas, pourrait faire diminuer la demande en pétrole. Les prochaines semaines seront donc déterminantes pour le cours du pétrole et, donc, pour le prix du fioul.

 

Pour aller plus loin :