App/hinclude.html.twig

OPEP et AIE : comment leurs dernières décisions vont impacter les prix

Actualités du fioul

Publié le 03/06/2020 à 12h08

Représentantes des pays producteurs et consommateurs de pétrole, les associations comme l’OPEP et l’AIE peuvent, à travers leurs annonces, influence le cours du brut et, donc, le prix de ses produits dérivés. Nous revenons sur leurs dernières décisions.

OPEP AIE

En tant qu’organisation représentant une partie des pays producteurs de pétrole, l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) utilise régulièrement le levier de l’augmentation ou de la diminution de la production pour influencer le cours du pétrole. En effet, la loi de l’offre et de la demande étant ce qu’elle est, il suffit généralement de réduire l’offre pour faire augmenter les prix, et inversement.

De son côté, l’AIE (Agence Internationale de l’Énergie) porte plutôt la voix des pays consommateurs de pétrole. Elle publie régulièrement des rapports sur le niveau de la demande et organise la constitution des réserves stratégiques de pétrole de ses membres.

L’OPEP limite sa production… et le cours du brut remonte

Après des semaines de tergiversation au cœur de la crise du coronavirus, les pays membres de l’OPEP ont finalement réussi à se mettre d’accord sur une limitation drastique de leur production de pétrole (10 millions de barils par jour durant les mois de mai et juin). Parallèlement, certains pays membres de l’OPEP – comme l’Arabie Saoudite – ont également décidé de réduire volontairement leur propre production.

Ces mesures ont – semble-t-il – contribué à la hausse du cours du brut survenue durant ces derniers jours. Tant le Brent de la Mer du Nord que le WTI américain – les deux principales références sur le marché pétrolier – ont en effet à nouveau passé la barre des 30 dollars, pour la première fois depuis la mi-mars.

Ceci étant dit, la hausse des prix doit également être imputée à la reprise de l’activité industrielle, notamment en Chine, où elle a augmenté de 3,9 % au mois d’avril. En effet, plus l’activité économique et industrielle est intense, plus la demande est importante et plus les prix ont tendance à augmenter.

L’AIE, moins pessimiste sur la demande

L’Agence Internationale de l’Énergie a également joué un rôle dans cette légère hausse du cours du pétrole. En effet, dans son dernier rapport mensuel sur le niveau de la demande mondiale en pétrole en 2020, l’agence s’est montrée moins pessimiste que précédemment. Au lieu d’une baisse de 9,3 millions de barils par jour, elle parle à présent d’une diminution de 8,6 millions de barils par jour.

Certes, il faudra voir dans quelle mesure s’équilibrent la baisse de la demande et la limitation de l’offre pour savoir si la hausse des prix sera durable ou non, mais il s’agit toutefois d’un signal en faveur d’une remontée des cours.

Vers une reprise globale

Et pour les prochaines semaines ? Dans de nombreuses régions du monde, le déconfinement bat son plein. La consommation de pétrole devrait augmenter et on peut donc logiquement s’attendre à ce que les prix continuent à augmenter, si l’offre reste limitée de la sorte. L’évolution de l’offre dépendra toutefois également de la production des pays hors-OPEP, comme les États-Unis, premier producteur mondial. En outre, le coronavirus n’étant pas entièrement maîtrisé, nous ne sommes à l’abri d’une deuxième vague de contamination qui conduirait à une nouvelle chute de la demande.

Dans ce contexte incertain, nous ne pouvons que vous inciter à passer votre commande dès maintenant sur Fioulmarket. Vous profiterez ainsi de prix qui restent très avantageux.

 

~~debut_liens_preview~~
https://www.fioulmarket.fr/actualites/pourquoi-l-opep-continue-t-elle-a-produire-du-petrole https://www.fioulmarket.fr/actualites/les-previsions-de-l-opep-et-l-aie-pour-les-prochains-mois https://www.fioulmarket.fr/actualites/quelles-sont-les-dernieres-positions-prises-par-l-opep-et-l-aie
~~fin_liens_preview~~