Marché du pétrole : les réserves des USA déstabilisent les cours

12 novembre 2015 - Actualités du fioul

Le gouvernement des États-Unis a décidé de mettre en vente ses réserves de pétrole dites « stratégiques », officiellement dans le but de stabiliser son budget. Une initiative qui provoque également un déséquilibre sur le marché du pétrole et une baisse des prix à prévoir sur la scène internationale.

Marché du pétrole : un sursaut temporaire des prix

Mardi 3 novembre, le cours du pétrole brut terminait sur une hausse de 3,45 %, atteignant le prix de 47,66 $. Une hausse expliquée en partie par la spéculation à propos d’une baisse des réserves de brut à l’échelle internationale ; information démentie par l’API (American petroleum institute), qui table plutôt sur une hausse des réserves de 2,8 millions de barils sur la semaine précédente.

En parallèle de cette hausse fragile sur le marché du pétrole, les États-Unis par un accord entre la Maison Blanche et le Congrès s’apprêtent à mettre en vente environ 8 à 10 % de leurs réserves de pétrole. Des réserves dites « stratégiques », habituellement utilisées en cas de situation d’urgence, qui sont ici écoulées dans le but de rééquilibrer les finances du pays.

Concrètement, les USA prévoient d’écouler environ 58 millions de barils de pétrole entre 2018 et 2023, à raison de 10 millions par an environ. En 2025, les recettes ainsi obtenues seront reversées sur le fonds unique du département du Trésor du pays, pour permettre par la suite de stabiliser son budget.

Pour aller plus loin :