Marché du pétrole : un dynamisme bientôt compromis par les imprimantes 3D ?

28 février 2017 - Actualités du fioul

Quel est le lien entre le développement des imprimantes 3D et le marché du pétrole ? A priori aucun et pourtant le premier pourrait bien avoir un impact sur le second.

Le marché du pétrole impacté par les imprimantes 3D

Selon l’entreprise Gartner, entreprise spécialisée dans la recherche technologique et le conseil, les ventes d’imprimantes 3D devraient passer de 445 000 à environ 7,6 millions à l’horizon 2020. Même s’il s’agit d’une estimation, le développement du marché des imprimantes aura très certainement une influence sur le marché du pétrole et son dynamisme.

La compagnie pétrolière British Petroleum, qui s’est penchée sur la question, a ainsi conclu que l’utilisation grandissante des imprimantes 3D va probablement conduire à une baisse des flux de produits ou composants dans le monde et à des changements quant à leurs lieux de production. La conséquence directe ? Une baisse significative de l’activité des entreprises de fret maritime, par qui passeraient aujourd’hui 80 % des échanges commerciaux selon Éric Foulquier (maître de conférences en géographie à l'université de Bretagne-Occidentale), mais aussi une baisse de leur consommation de pétrole. Une diminution de la consommation de pétrole des entreprises de fret maritime ne serait pas anodine car selon le Financial Times, ce secteur d’activité représenterait à lui seul environ 50 % de la consommation de pétrole mondiale.

Les acteurs du marché du pétrole vont ainsi devoir se préparer et s’adapter à ces changements à venir, d’autant qu’ils ne manqueront pas de s’accompagner d’une évolution des prix de l’or noir et de ses produits dérivés comme le fioul ou l’essence.

Source : La Tribune

 

Pour aller plus loin