App/hinclude.html.twig

MaPrimeRénov’ : l’aide pour remplacer sa chaudière fioul augmente dès le 15 avril

Actualités du fioul

Publié le 24/03/2022 à 09h05

Pour sortir de la dépendance aux énergies fossiles, en particulier au gaz russe, le Gouvernement vient d’annoncer que MaPrimeRénov’ augmenterait de 1 000 euros à partir du 15 avril, pour les ménages qui souhaitent remplacer leur chaudière gaz ou fioul par une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse. Explications.

Remplacement chaudière

MaPrimeRénov’ augmente de 1 000 euros pour le remplacement d’une chaudière gaz ou fioul

+ 1 000 euros ! C’est l’augmentation du montant de MaPrimeRénov’ pour les ménages qui souhaiteraient remplacer leur vieille chaudière au gaz ou au fioul par un système fonctionnant aux énergies renouvelables, une chaudière biomasse ou une pompe à chaleur. MaPrimeRénov’ est un dispositif phare permettant de soutenir financièrement les foyers souhaitant effectuer des travaux de rénovation énergétique. Le sérieux coup de pouce qui lui a été accordé a été annoncé jeudi 17 mars par la ministre de la Transition énergétique, Barbara Pompili. Il sera effectif à partir du 15 avril et jusqu’à la fin de l’année 2022. Il concerne tous les foyers déjà éligibles à MaPrimeRénov’ pour ce type d’opérations.

Le saviez-vous ?

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, il faut que l’entreprise choisie pour installer votre pompe à chaleur ou votre chaudière biomasse soit certifiée RGE (reconnue garante de l’environnement). Vous aurez besoin de la facture de cette entreprise pour demande la prime.

Autre annonce faite par la ministre : à partir du 1er janvier 2023, cette aide de l’État ne sera plus valable pour l’achat d’une chaudière à gaz à très haute performance énergétique. Ce délai laisse le temps aux ménages et aux entreprises de s’adapter.

 

 

Pourquoi l’aide MaPrimeRénov’ augmente-t-elle pour remplacer sa chaudière ?

Chaudière fioul

Cette augmentation de 1 000 euros de MaPrimeRénov’ pour le remplacement d’une chaudière fioul ou gaz par un système à énergies renouvelables s’inscrit dans une série de mesures lancées par le Gouvernement dans le cadre de son « Plan de résilience pour sécuriser nos approvisionnements et sortir de notre dépendance aux énergies fossiles ». Concrètement, il s’agit de se débarrasser de la dépendance du pays au gaz et au pétrole russes. Un objectif lié à la guerre en Ukraine et aux sanctions économiques décidées à l’encontre de Moscou.

À lire aussi : Prix du pétrole : la guerre en Ukraine fait passer le baril au-dessus de 100 dollars

Inciter les ménages les plus modestes à passer à la pompe à chaleur ou à la chaudière biomasse

Ce coup de pouce a aussi pour objectif d’inciter les ménages, notamment les plus modestes, à choisir une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse et à se passer du gaz. Ils pourront obtenir jusqu’à 9 000 euros d’aides cumulées (MaPrimeRénov’ et les CEE – Certificats d’Économie d’Énergie), contre 8 000 euros auparavant. Par exemple, pour une pompe à chaleur coûtant 12 000 euros, le reste à charge sera limité à 3 000 euros, et compensé, les années suivantes, par les économies d’énergie réalisées.

 

~~debut_liens_preview~~
https://www.fioulmarket.fr/actualites/prix-du-baril-de-petrole-et-conflit-russie-ukraine-quel-lien https://www.fioulmarket.fr/actualites/fin-des-chaudieres-au-fioul-que-dit-le-decret https://www.fioulmarket.fr/actualites/le-biocarburant-comme-alternative-pour-les-chaudieres-au-fioul
~~fin_liens_preview~~