Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 23 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

L'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence

18 juin 2015 - Actualités du fioul

En 2007, le marché de l'énergie a connu un bouleversement de taille en France en s’ouvrant massivement à la concurrence, mettant fin à un monopole d'état. Particuliers comme professionnels peuvent désormais faire leur choix parmi un grand nombre de fournisseurs. Un changement conséquent dans le marché énergétique qui s'est installé progressivement dans l'Hexagone, suivant un objectif qui ne se limite pas à nos frontières mais à l’Europe entière. Explications.

L'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence

Marché de l’énergie : une ouverture progressive

Les prémices de l'ouverture du marché de l’énergie remontent à 1996 avec l’application d’une première directive européenne concernant l'électricité. En 1998, une seconde lui succède et impacte le marché du gaz. Il faut néanmoins patienter jusqu'en 1999 pour observer un réel bouleversement. Et pour cause, c'est à cette date que les premiers changements du marché énergétique s’opèrent en France. Seules les entreprises à la consommation énergétique très importante, dépassant les 100 Gwh, peuvent désormais se diriger vers des fournisseurs autres que l’État. Près de 200 sites sont alors concernés, le marché de l’énergie commence à s'ouvrir à la concurrence.

En 2000, les entreprises dont la consommation est supérieure à 16 Gwh, peuvent, elles aussi, se tourner vers de nouveaux fournisseurs pour s'approvisionner. Même constat 3 ans plus tard, pour les entreprises consommant plus de 7 Gwh. En 2004, les professionnels et les collectivités locales sont touchés. Derniers concernés, et pas des moindres, les particuliers représentant près de 30 millions de consommateurs. Ainsi, depuis juillet 2007, les marchés de l'énergie sont totalement ouverts à la concurrence pour l'intégralité des clients, professionnels comme particuliers.

Créer un marché européen de l'énergie

Cette ouverture du marché ne résulte pas d'une politique nationale mais s'inscrit dans un plan beaucoup plus vaste. Elle est le résultat de l'application de plusieurs directives européennes dont l'objectif est de créer un marché de l’énergie intérieur. Le but étant de mettre fin aux marchés nationaux, au fonctionnement indépendant les uns des autres, au profit d'un même marché d'envergure européenne, plus sûr et plus compétitif.

Pour ce faire, les pays membres de la communauté doivent mettre en place une sécurité d'approvisionnement énergétique à tous les consommateurs et ce, à des tarifs attractifs. Le tout, bien évidemment, en respectant au mieux les normes en faveur de l’environnement. Des changements qui traduisent bien les priorités que s'est fixée la Communauté européenne en termes d'énergie et d'écologie.

Pour aller plus loin :