Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 23 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

L’évacuation des eaux usées sur une chaudière à condensation

3 décembre 2015 - Guide pratique

Une chaudière à condensation permet d’exploiter la chaleur des vapeurs d’eau émanant du gaz pour augmenter les performances de chauffage de l’appareil. Quand ces vapeurs se condensent et passent à l’état liquide, elles libèrent des calories qui transitent dans l’échangeur de la chaudière pour récupérer cette énergie. Avantageux, ce système nécessite toutefois la mise en place d’un système d’évacuation des eaux usées et des fumées de combustion. Découvrez toutes les solutions existantes.

Évacuation des eaux usées : les solutions

Deux solutions existent pour assurer l’évacuation des eaux usées de votre chaudière à condensation.
La première consiste à installer une évacuation d’eau de type gravitaire, c’est-à-dire par le biais d’une canalisation. Grâce à la gravité, l’eau s’évacue toute seule vers l’extérieur du logement. Principale condition avant d’opter pour cette solution : votre chaudière doit être surélevée, de manière à permettre à l’eau de s’écouler naturellement.

La deuxième solution pour procéder à l’évacuation des eaux usées de votre chaudière exige d’associer un système de pompe à votre chaudière. La pompe permettra de réguler les condensats et vous évitera d’effectuer des travaux contraignants pour une évacuation vers l’extérieur. Toutefois, la pompe doit être bien entretenue pour fonctionner de manière optimale et éviter tout risque d’inondation.

Bon à savoir : quelle que soit la solution choisie, il est préférable d’évacuer les condensats vers le conduit d’eaux usées de votre habitation, par le biais d’un conduit en PVC.

Chaudière à condensation : évacuer les fumées

Les fumées générées par votre chaudière à condensation doivent aussi faire l’objet d’une évacuation. La solution la plus simple consiste à chemiser votre conduit avec un conduit en inox. Cette solution est toute aussi efficace, et moins coûteuse, que l’installation d’un conduit neuf débouchant vers l’extérieur.

Si votre logement se situe en zone rurale, votre chaudière à condensation doit être raccordée au réseau d’assainissement non collectif. Pour cela, quelques critères doivent être vérifiés avant de passer à l’acte.

Les condensats étant acides et corrosifs, les canaux d’évacuation doivent de préférence être en PVC. Des neutraliseurs d’acidité peuvent aussi être ajoutés à la chaudière. Il est fortement conseillé d’en utiliser si une quelconque partie de votre installation est en métal, pour préserver le bon état de votre appareil.

 

Le saviez-vous :
Comme toutes les chaudières, la chaudière à condensation doit faire l’objet d’un entretien annuel, effectué par un professionnel certifié, de préférence juste avant la période de chauffe.

 

Pour aller plus loin :