Les taxes impactent le prix du fioul, mais aussi d’autres énergies

Actualités du fioul

Publié le 23/11/2018 à 10h53

Vous êtes nombreux à vous inquiéter de la hausse du prix du fioul. Celle-ci est à la fois liée à la hausse du cours du pétrole et à l’augmentation des taxes sur les énergies fossiles en France. Toutefois, d’autres énergies sont également impactées par les changements fiscaux de ces dernières années.

En raison d’une hausse du cours du fioul et d’une adaptation progressive de la fiscalité sur les produits pétroliers, le prix du fioul s’est envolé durant ces derniers mois. Cette conjonction de phénomènes conduisant à l’augmentation des prix n’est pas propre au fioul : elle impacte aussi le gaz et les carburants par exemple.

Prix du fioul et du gaz : le rôle de la composante carbone

Dans le prix des énergies vendues en France aujourd’hui, il faut toujours compter une part de taxes. Depuis la loi de finances 2014, la taxe intérieure de consommation de produits comme le gaz (TICGN) ou le fioul (TICPE) intègre une composante carbone. Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous, celle-ci a été relevée graduellement ces dernières années. Ceci explique en partie tant l’augmentation du prix du fioul, que la hausse du prix du gaz naturel. En 2019, 40% du montant de votre achat de fioul sera ainsi composé de taxes.

2014

7€/tonne de CO2

2015

14,5€/tonne de CO2

2016

22€/tonne de CO2

2017

30,5€/tonne de CO2

2018

44,6€/tonne de CO2

2019

55€/tonne de CO2

2020

65,4€/tonne de CO2

2021

75,8€/tonne de CO2

2022

86,2€/tonne de CO2

En 2030, la composante carbone doit atteindre les 100€ par tonne de CO2 émis.

Carburants : plus de TICPE réduite sur le GNR

Le prix du fioul n’est évidemment pas le seul impacté par la hausse de la fiscalité sur les énergies. Les produits pétroliers qu’on trouve à la pompe sont également concernés. Ceci n’est pas forcément une nouveauté. Par contre, la loi de finances 2019 introduit un changement important par rapport à ce carburant, qui bénéficiait jusqu’ici d’une TICPE réduite. En effet, le GNR (gazole non routier) devra aujourd’hui être payé au prix plein. Deux exceptions sont toutefois encore prévues pour :

  • les exploitations agricoles ;
  • les entreprises ferroviaires.

Cette mesure pourrait toutefois avoir un impact important sur des secteurs tels que le BTP, les PME, etc.

De nombreuses taxes touchent aussi l’électricité

Les produits énergétiques non-pétroliers sont également touchés par des taxes. C’est le cas, par exemple, de l’électricité. Son prix inclut en effet :

  • des Taxes Locales sur la Consommation Finale d’Electricité (TLCFE) : elles intègrent des taxes départementales et communales et sont indexées chaque année ;
  • une Contribution au Service Public de l’Electricité (CSPE) ;
  • une Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA), qui est commune au gaz et à l’électricité.

Notez qu’en sus de toutes ces taxes doit également être comptée la TVA, qui s’applique à toutes les énergies et, parfois, aux taxes sur les énergies comme la TICPE. L’évolution du prix du fioul et des autres énergies en est également dépendante.