App/hinclude.html.twig

Les prix du pétrole continuent leur baisse, le prix du fioul suit cette tendance.

Évolutions et tendances des prix moyens du fioul

Publié le 16/03/2020 à 16h30 mis à jour le 23/03/2020 à 13h58

Les évènements géopolitiques de ces dernières semaines continuent de faire baisser les cours du pétrole. L’équilibre entre l’offre et la demande s’est déréglé, principalement à cause de la propagation du Coronavirus et de la guerre des prix que se livrent la Russie et l’Arabie Saoudite sur le marché du pétrole.

Le prix moyen du fioul domestique continue de baisser. Il est passé de 794€ /1000L la semaine dernière à 771€/1000L cette semaine. Le marché du pétrole brut continue lui aussi sa baisse.

Les conseils de Fiouly : faut-il absolument commander maintenant ?

Il est naturel que vous souhaitiez commander votre fioul domestique pour profiter de la forte baisse des prix. Attention cependant, les conditions exceptionnelles du moment peuvent impacter votre livraison. Fioulmarket ne cesse pas son activité, mais nos capacités logistiques et de livraisons font l’objet de fortes pressions en raison d’un nombre très important de commandes, ce qui impliquera des retards de livraison et des créneaux qui ne pourront pas toujours être respectés.

Aussi, si vous n’avez pas besoin de fioul en urgence, nous vous conseillons de rester patient et d’attendre quelques semaines pour passer votre commande.

Coronavirus et confinement, un impact sur ma livraison ?

Avec la propagation du virus et la forte probabilité de l’annonce de mesures de confinement en France, il est possible que des tensions logistiques soient observées.

Vous pourrez dans tous les cas passer votre commande de fioul domestique sur Fioulmarket. Toutes les commandes seront livrées, mais il est fortement probable que des retards de livraison apparaissent dans les semaines à venir.

Nous nous excusons par avance pour les retards de livraison qui sont à prévoir.

Un marché du pétrole déséquilibré

Les évènements géopolitiques continuent de faire baisser les cours du pétrole. Les dernières nouvelles ont contribué à un fort déséquilibre du marché. La demande est en forte baisse depuis le début de l’épidémie de Covid-19. La consommation de pétrole brut a largement baissé notamment en Chine, un des plus gros consommateurs d’or noir dans le monde.

Le second problème vient du désaccord entre les membres de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole et de ses partenaires (OPEP+) dont la Russie. Dans ce genre de situation, l’organisation a pour mission principale d’équilibrer le marché du pétrole en réduisant la production dans les pays membres. Cela réduit l’offre sur le marché et a pour impact de faire remonter les prix de l’or noir.

Les membres de l’organisation se sont réunis le 6 mars dernier pour trouver une solution à la baisse de la demande liée à l’épidémie du nouveau coronavirus. Malgré l’urgence de la situation, la Russie n’a pas accepté de procéder à des coupes de sa production.

L’Arabie Saoudite a réagi en déclarant une véritable guerre des prix à la Russie. En effet, le pays a décidé d’augmenter sa production et de réduire ses prix de manière drastique. Ryad a procédé à la plus forte baisse de ses prix en 20 ans.

Cette opération aurait notamment pour but de prendre des parts de marché à la Russie et de booster les exportations vers d’autres pays que la Chine qui a fortement réduit ses importations.

La compagnie Aramco a elle annoncé la production de 12,3 millions de barils par jour dès avril, soit une hausse de la production de près de 25% comparé à la production actuelle.

Le président russe reste cependant inflexible pour le moment en se disant « certain » que l’économie du pays sortira renforcée de cette période de guerre des prix.

Les annonces des deux pays ont contribué à un large dérèglement du marché puisque la demande est toujours en baisse mais la Russie et l’Arabie Saoudite poussent leur production vers le haut, ce qui fait exploser l’offre de pétrole brut et par conséquent qui fait chuter encore plus la demande de mazout.

Les deux producteurs ne semblent pas avoir l’intention de revenir sur leurs décisions pour le moment.

"La Russie et l'Arabie saoudite semblent toujours disposées à augmenter leur production et à faire baisser les prix, sans montrer aucun signe de retour à la table des négociations", a souligné Jeffrey Halley, analyste chez Oanda

Depuis le pic atteint il y a un peu plus de deux mois, les cours ont chuté de près de la moitié de leur valeur.

Les prix du fioul domestique, suivent la tendance des cours du pétrole et continuent de baisser fortement.

L’incertitude continue de peser sur le marché de l’or noir et tant que les deux pays ne reviennent pas sur leurs décisions de limitation de la production, les prix ne devraient pas remonter.

Evolution des prix du fioul domestique

Prix du fioul par rapport à 

Évolution

Tendance

La semaine dernière 

Baisse

 -28€

Le mois dernier 

Baisse

 -86

Les 3 derniers mois 

Baisse

 -155€

Les 6 derniers mois 

Baisse

 -193€

L'année dernière 

Baisse

 -152€

Prix du fioul Fioulmarket

Retrouvez la moyenne des prix du fioul domestique en France et par région pour 1000 litres de fioul domestique.

Nom de la région 

Prix du fioul aujourd'hui 

Tendance par rapport à la semaine dernière 

Bretagne 

775€ / 1000 litres 

Baisse

Île-de-France 

750€ / 1000 litres 

Baisse

Provence-Alpes-Côte d'Azur 

738€ / 1000 litres 

Baisse

Normandie 

769€ / 1000 litres 

Baisse

Bourgogne-Franche-Comte 

766€ / 1000 litres 

Baisse

Hauts-de-France 

754€ / 1000 litres 

Baisse

Pays-de-la-Loire 

786€ / 1000 litres 

Baisse

Nouvelle Aquitaine 

772€ / 1000 litres 

Baisse

Occitanie 

763€ / 1000 litres 

Baisse

Auvergne-Rhône-Alpes 

773€ / 1000 litres 

Baisse

Centre-Val-de-Loire 

769€ / 1000 litres 

Baisse

Grand-Est 

794€ / 1000 litres 

Baisse

 

Commander maintenant

 

Retrouvez aussi toutes nos actualités sur notre page Facebook et Twitter.