App/hinclude.html.twig

Vente flash exceptionnelle

Du 25 au 28 septembre

20Offerts tous les 1000L commandés

-40
-60
-20
-20
-60
-20

Les Français continuent à préférer le fioul

Actualités du fioul

Publié le 22/11/2019 à 18h13 mis à jour le 19/11/2019 à 15h57

En 2019, les Français continuent à privilégier le fioul pour se chauffer. Certains envisagent-ils toutefois de changer d’énergie pour réaliser des économies ou par souci écologique ? Voici les résultats de la récente enquête de Fioulmarket.

Fioul dans dix ans

Il y a deux ans, un sondage de Fioulmarket et Opinion Way révélait que 36% des ménages français craignaient de recevoir leur facture de chauffage. Pour limiter celle-ci, certains renonçaient à se chauffer tandis que d’autres envisageaient de changer d’énergie. En 2019, qu’en est-il ?

La fin du fioul dans dix ans ?

Fin 2018, le gouvernement a annoncé vouloir mettre fin à l’utilisation du fioul comme énergie domestique en France. Cette décision a été accompagnée par la mise en place d’une prime à la conversion pour aider les ménages dans ce changement. Les Français sont plutôt bien informés, puisque 63% des utilisateurs de fioul se disent au courant de cette volonté de mettre fin à l'utilisation du fioul.

Un Français sur deux envisage de changer d’énergie

Seuls 48% ont toutefois l’intention de changer d’énergie dans les dix années à venir : 19% d’ici deux ans et 29% d’ici 3 à 10 ans. 14% envisagent ce changement à plus long terme.

Cette annonce ne semble pas avoir d’impact énorme pour les utilisateurs, puisque 29% seulement pensent qu’elle est concrètement réalisable.

Quelles sont les raisons évoquées pour changer d’énergie ?

Les principales raisons qui poussent les utilisateurs de fioul à changer d’énergie sont économiques et environnementales :

  • 64% envisagent de changer pour réduire leur facture de chauffage ;
  • 63% souhaitent utiliser une énergie moins polluante.

Vers quelles alternatives ont-ils alors l’intention de se tourner ? Les préférences de la majorité des foyers se portent vers les pompes à chaleur, les chaudières à bois ou au gaz. Ces trois solutions sont considérées par les utilisateurs comme les énergies les moins chères, avec l’énergie solaire.

Le prix, un critère important

Même les utilisateurs au courant de la décision du gouvernement semblent peu disposés à changer d’énergie. Si 38% des répondants souhaitent conserver leur chauffage au fioul, c’est parce qu’ils en sont satisfaits (42%), n’ont pas les moyens financiers de changer (38%) ou craignent le coût des installations (37%). 15% seulement pointent un manque d’aide ou de service.

Optez pour l’offre Mon Energie tout compris

Fioulmarket s’est engagé dans la transition énergétique. Si nous permettons aux Français de payer leur fioul moins cher, nous les aidons également, s'ils le souhaitent, à coupler le fioul avec une autre énergie grâce à l’offre Mon énergie tout compris.

En optant pour cette offre, vous pourrez faire des économies et choisir le mix énergétique qui vous convient. Vous profiterez en outre d’aides financières pour remplacer votre chaudière par :

  • une pompe à chaleur (air/eau, eau/eau, hybride fioul ou gaz) ;
  • une chaudière à granulés de bois ;
  • une chaudière à gaz à très haute performance énergétique.

Un simulateur d’aides vous permet de découvrir à quelles aides financières vous avez droit.

Chiffres clés

  • 3 à 3,5 millions de foyers toujours chauffés au fioul
  • Environ 2 commandes passées chaque année en moyenne
  • Un panier moyen supérieur à 1000 euros par commande
  • 63% des français sont au courant de la volonté du Gouvernement de supprimer le fioul dans 10 ans
  • 29% des français la trouvent réalisable
  • 48% des utilisateurs envisagent de changer d’énergie dans 10 ans

 

Méthodologie du sondage : OpinionWay a mené l’enquête le 4 et 10 octobre auprès d’un échantillon de 699 utilisateurs âgés de 18 ans et plus représentatifs utilisateurs de fioul, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de région, de taille, de catégorie socioprofessionnelle et de catégorie d’agglomération. Le questionnaire fut autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assister Web Interview). Les résultats doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude (3,7 points au plus pour l’échantillon)

Pour aller plus loin

Les Français et leurs dépenses de chauffage

Chauffage : plus d’un tiers des Français craignent de recevoir leur facture