Le prix du pétrole repart à la baisse

24 avril 2017 - Actualités du fioul

Le 21 avril dernier, la bourse new-yorkaise s’est clôturée sur une nouvelle baisse du prix de pétrole. Pour la première fois depuis deux semaines, le prix du baril de « light sweet crude » (WTI) a perdu plus d’un dollar et finissait vendredi dernier, à 49,62 $. Le Brent n’a pas été épargné par cette chute et perd presque 2 % sur un baril de pétrole désormais à 51,96 $.

baisse des prix du pétrole

La surprise américaine

La semaine dernière a été marquée par la publication des chiffres de l’offre américaine en matière de pétrole. Avec une augmentation du nombre de puits en activité, les réserves américaines sont bien plus importantes que prévu, créant ainsi la stupeur sur le cours du pétrole. Les États-Unis continuent donc d’investir dans l’exploitation de pétrole du schiste, sans se soucier du marché. Une hausse de 9 % de l’extraction a d’ailleurs été notée depuis le début d’année.

Les efforts de l’OPEP insuffisants ?

Cette nouvelle baisse du prix du pétrole s’explique par une offre encore trop abondante malgré une réduction de la production par les pays membres de l’OPEP suite à un accord signé avec des partenaires extérieurs, comme la Russie. Les pays non-signataires de l’accord, dont les États-Unis, mettent donc en péril tous les efforts du cartel pour stabiliser le marché saturé. Cet accord, censé ne durer qu’un semestre, se dirige vers une possible reconduction à partir du mois de juin. La décision sera prise fin mai à Vienne. Des analystes annoncent d’ores et déjà, que sans accord, le prix du baril pourrait descendre en dessous des 40 $.

 

Bon à savoir

Le prix du baril de pétrole influe directement sur celui des produits raffinés comme le fioul domestique et l’essence.

 

Pour aller plus loin