App/hinclude.html.twig

Le prix du fioul peut-il encore baisser ?

Évolutions et tendances des prix moyens du fioul

Publié le 25/03/2020 à 10h23

Le prix du fioul a atteint un niveau que l’on n’avait plus connu depuis décembre 2017. Mais peut-il encore baisser ? Selon certains analystes, la chute du cours du pétrole, dont dépend le prix du fioul, pourrait en effet se poursuivre pendant trois ou quatre mois.

Baisse des prix du fioul

Avec un baril de Brent passé sous le seuil des 30 dollars, le cours du pétrole a atteint un niveau historiquement bas, ce qui influence bien évidemment le prix du fioul. Nous nous penchons sur les facteurs qui expliquent cette baisse et tentons de savoir si elle se poursuivra au cours des prochains mois.

Un baril en chute libre depuis janvier

Pour comprendre l’évolution de ces derniers mois, il faut bien saisir quels sont les facteurs qui influencent le prix du fioul. Ils sont nombreux :

  • les coûts de production ;

  • le stockage et la distribution ;

  • la marge des distributeurs ;

  • les taxes.

Au-delà de ces éléments, c’est toutefois bien le cours du pétrole qui est le principal facteur influençant le prix du fioul. Or, le baril de Brent – la référence pour le marché pétrolier – est en chute libre depuis début janvier : son prix est passé d’environ 68 dollars à moins de 30 dollars aujourd’hui. Le prix du fioul a suivi la même courbe, atteignant un niveau qu’on n’avait plus connu depuis 2017.

Un important déséquilibre entre l’offre et la demande

Si le cours du pétrole s’est effondré au cours des dernières semaines, c’est en grande partie en raison du profond fossé qui s’est creusé entre l’offre et la demande. Avant la crise déjà, l’importante production américaine permettait de contrebalancer la limitation de la production décidée par les pays membres de l’OPEP. Elle faisait même mieux puisque, dans un contexte de croissance économique limitée, le pétrole de schiste américain permettait à l’offre d’être excédentaire par rapport à la demande.

La pandémie de coronavirus a considérablement accentué cet état de choses. La demande a véritablement plongé, alors que l’offre s’est maintenue. La Russie et l’Arabie Saoudite ayant décidé de rouvrir leurs vannes de brut et de l’écouler à des prix cassés, l’offre est même devenue beaucoup plus importante que la demande. Ceci a eu pour conséquence une chute historique du cours du pétrole et, donc, du prix du fioul.

Rien n’indique une baisse prochaine des prix du fioul

La question est à présent de savoir si cette baisse de prix peut se poursuivre. S’il est toujours difficile de prédire correctement les choses quand on parle du marché pétrolier, certains indices nous font plutôt penser qu’elle devrait se poursuivre. Certes, la production de pétrole de schiste américain risque d’être impactée car elle est extrêmement coûteuse et, pour être rentable, il faut que le baril se vende plus cher qu’actuellement. Toutefois, l’importante hausse de la production venue d’Arabie Saoudite et de Russie va inonder le marché, alors que la demande va rester limitée pendant un certain temps, en raison du coronavirus. Pour certains experts, la baisse devrait ainsi se poursuivre durant 3 à 4 mois.

Si les prix du fioul sont aujourd’hui déjà très bas, nous vous recommandons de ne commander qu’en cas d’absolue nécessité. Le confinement risque en effet de perturber notre distribution. Vous pourrez peut-être profiter de prix encore moins élevé dans quelques semaines.

Pour aller plus loin

~~debut_liens_preview~~
https://www.fioulmarket.fr/actualites/les-prix-du-fioul-au-plus-bas-depuis-bientot-2-ans https://www.fioulmarket.fr/actualites/l-evolution-du-prix-du-fioul-au-mois-de-janvier-2020 https://www.fioulmarket.fr/actualites/comment-ont-evolue-les-prix-du-fioul-au-mois-de-fevrier-2020
~~fin_liens_preview~~