Le président du Venezuela en visite en Algérie pour discuter des prix du pétrole ?

13 septembre 2017 - Actualités du fioul

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro,est en visite en Algérie à Alger. Une visite effectuée au retour du sommet des chefs d'État de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), au titre de président en exercice du Mouvement des pays Non-alignés.

Le président vénézuélien en visite en Algérie

Une visite inattendue

Attendu pour l’ouverture de la session du Conseil des droits de l'Homme au Palais des Nations, à Genève, le président vénézuélien s’est fait remplacer par son ministre des Affaires Étrangères et a fait une halte à Alger.

Le programme précis du président vénézuélien n’a pas été donné mais la présidence algérienne a fait savoir par le biais d’un communiqué de presse que « les questions régionales et internationales d'intérêt commun, y compris la situation du marché mondial des hydrocarbures et ses perspectives » seraient abordées au cours de la rencontre.

Pourquoi cette rencontre ?

Les pays producteurs de pétrole font face depuis 2014 à une baisse prolongée du prix du pétrole. Ce dernier peine à retrouver un niveau satisfaisant pour les pays producteurs, dont l’équilibre économique est parfois mis en péril. Le Venezuela et l’Algérie font partie des pays les plus touchés par cette diminution constante. L’Algérie a en effet connu une baisse de 45 % de la réserve de change. Le Venezuela vit quant à lui une importante crise économique comme il n’en avait pas connu depuis une trentaine d’années.

Parmi les solutions permettant potentiellement d’améliorer la situation, le président vénézuélien envisage de commercialiser son pétrole dans une autre devise que le dollar. Une décision qui s’ajouterait aux mesures de réduction de la production mises en place par l’OPEP, dont elle est membre.

Les prochains jours permettront probablement d’en apprendre davantage concernant la rencontre entre les deux pays.

 

Le saviez-vous ?

Le Venezuela fait partie des pays disposant des plus importantes réserves de pétrole. À la fin de l’année 2014, il possédait 298,3 milliards de barils, soit 17,5 % des réserves trouvées dans le monde.

 

Pour aller plus loin :