App/hinclude.html.twig

Vente flash exceptionnelle

Du 25 au 28 septembre

20Offerts tous les 1000L commandés

-40
-60
-20
-20
-60
-20

Le prix du fioul repasse en dessous des 700€ pour 1000L

Évolutions et tendances des prix moyens du fioul

Publié le 27/04/2020 à 17h00

Le prix du fioul domestique est en baisse constante depuis le début de la crise du Covid-19, entraîné par la chute des prix du pétrole. Les cours du Brent sont repassés sous la barre des 25 dollars. Le fioul domestique a quant à lui perdu 22 €, passant en dessous du cap des 700€/1000L : 720€/1000L la semaine dernière contre 698€/1000L en moyenne cette semaine.

Les conseils de Fiouly : c’est le moment de commander

Le prix du fioul domestique bat des records cette semaine, il a encore baissé et atteint son plus bas niveau depuis 2 ans et demi (septembre 2017). Du côté de la logistique, Fioulmarket reprend progressivement un rythme normal. Nous ne pouvons toujours pas vous garantir le respect de votre créneau de livraison, mais les retards devraient néanmoins être limités.

 

 

WTI : Le prix chute à cause des problèmes de stockage aux USA

Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi une semaine sombre pour le marché de l'or noir, marquée par le plongeon du baril américain sous zéro dollar lundi et le problème croissant du manque de stockage.

À Londres, le baril de Brent la mer du Nord pour livraison en juin s'est apprécié de 0,51%, ou 11 cents, pour finir à 21,44 dollars.

Le baril de WTI pour livraison en mai a notamment terminé lundi 20 avril à -37,63 dollars, les investisseurs en étant réduits à payer les acheteurs pour écouler leur brut faute de trouver des espaces où stocker les fûts. Découvrez l’impact de l’effondrement du pétrole américain sur le fioul domestique.

Le souci actuel porte sur les installations de stockage, notamment aux États-Unis, qui n'ont pas les capacités de répondre à l'offre excédentaire. « L'inquiétude à propos de l'augmentation des stocks mondiaux, en particulier aux États-Unis, où la pandémie de coronavirus pèse sur la consommation d'essence, entraîne une pression sur les prix du pétrole », a expliqué Kim Kwangrae, analyste des matières premières chez Samsung Futures Inc, sur Bloomberg News.

"Les producteurs américains doivent maintenant trouver des solutions pour rapidement réduire leur offre dans la mesure où la demande reste très faible et que les espaces de stockage restants se remplissent très vite", relève Christin Redmond de Schneider Electric.

Comment la situation va évoluer ?

Les prix se sont effondrés ces dernières semaines en raison de la chute de la demande provoquée par des blocages et restrictions de voyage imposées à travers la planète pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.
Selon les analystes, les signes positifs constatés dans la lutte contre la maladie de Covid-19, comme les plans de réouverture partielle de l'Italie et de New York, ainsi que la baisse des taux de mortalité dans les pays les plus durement touchés, ont empêché les prix de chuter trop fortement.

La passe difficile que traverse le marché du brut "est loin d'être terminée", estime Eugen Weinber de Commerzbank.

"Les risques sont nombreux concernant la demande et la disponibilité des stocks. Côté offre, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés ont encore beaucoup à faire pour convaincre le marché".

Beaucoup doutent en effet que les coupes promises par ces géants pétroliers suffisent à compenser la baisse de la demande en énergie, qui s'est effondrée avec les mesures de confinement mises en place pour enrayer l'épidémie de Covid-19 et qui paralysent l'économie mondiale.

Les tensions entre Washington et Téhéran avaient pourtant contribué à faire remonter les cours ces deux derniers jours, après un tweet du président Donald Trump affirmant avoir donné ordre de "détruire" toute embarcation iranienne qui s'approcherait de façon dangereuse de navires américains dans le Golfe.

La seule solution pour rééquilibrer le marché à court terme serait de réduire la production dans les pays non-membres de l'Opep. C'est ce qui est en train de se passer au Brésil, au Canada et aux Etats-Unis, malgré la perte importante que représentent les fermetures de puits pour les compagnies pétrolières . En attendant que ces décisions aient des effets concrets, la pression sur les prix reste à son maximum.

Evolution des prix du fioul domestique

Prix du fioul par rapport à 

Évolution

Tendance

La semaine dernière 

Baisse

 -22€

Le mois dernier 

Baisse

 -72

Les 3 derniers mois 

Baisse

 -218€

Les 6 derniers mois 

Baisse

 -201€

L'année dernière 

Baisse

 -270€

Prix du fioul Fioulmarket

Retrouvez la moyenne des prix du fioul domestique en France et par région pour 1000 litres de fioul domestique.

Nom de la région 

Prix du fioul aujourd'hui 

Tendance par rapport à la semaine dernière 

Bretagne 

672€ / 1000 litres 

Baisse

Île-de-France 

687€ / 1000 litres 

Baisse

Provence-Alpes-Côte d'Azur 

649€ / 1000 litres 

Baisse

Normandie 

705€ / 1000 litres 

Baisse

Bourgogne-Franche-Comte 

694€ / 1000 litres 

Baisse

Hauts-de-France 

690€ / 1000 litres 

Baisse

Pays-de-la-Loire 

697€ / 1000 litres 

Baisse

Nouvelle Aquitaine 

691€ / 1000 litres 

Baisse

Occitanie 

693€ / 1000 litres 

Baisse

Auvergne-Rhône-Alpes 

701€ / 1000 litres 

Baisse

Centre-Val-de-Loire 

688€ / 1000 litres 

Baisse

Grand-Est 

744€ / 1000 litres 

Baisse

 

 

Retrouvez aussi toutes nos actualités sur notre page Facebook et Twitter.