App/hinclude.html.twig

Le baril de Brent franchit la barre des 45 dollars pour la première fois depuis fin août

Actualités du fioul

Publié le 07/12/2020 à 10h01 mis à jour le 10/12/2020 à 10h13

Alors que l’année 2020 a été marquée par une chute importante des cours du pétrole, on a constaté dernièrement une hausse qui a ramené le prix du baril de Brent à son niveau de la fin du mois d’août. Nous vous expliquons les raisons de cette hausse.

barils petrole

C’est peu dire que l’année 2020 a été mouvementée pour les marchés pétroliers. Le baril de Brent a en effet connu une chute vertigineuse depuis le mois de janvier, passant de près de 70 dollars au début du mois de janvier à moins de 20 dollars au mois de mai. Le prix du baril a ensuite remonté lentement la pente, jusqu’à la fin du mois d’août, où il a passé le seuil des 45 dollars. La deuxième vague qui a touché l’Europe a toutefois contribué à faire à nouveau chuter le cours du Brent sous les 40 dollars.

45 dollars pour le baril de Brent, référence du marché pétrolier

Au cours des dernières semaines, on a toutefois assisté à une hausse régulière des cours. En cette fin du mois de novembre, le baril a donc à nouveau franchi la barre des 45 dollars.

Avec le WTI, le baril de Brent constitue la référence pour le prix du pétrole au niveau mondial. Le fait que son cours retrouve petit à petit des couleurs pourrait donc avoir une influence sur le prix de l’ensemble des produits pétroliers, dont le fioul. On sait en effet que le prix du fioul dépend principalement des cours du pétrole. Après des mois de prix bas, le fioul pourrait donc coûter plus cher dans les semaines à venir.

Le vaccin suscite l’enthousiasme

Si c’est bien le coronavirus qui a impacté de façon aussi sévère les marchés pétroliers depuis le début de l’année, c’est l’annonce d’un vaccin pour ce virus qui permet aux cours du pétrole de remonter de la sorte. En effet, depuis les annonces de Pfizer, Moderna ou Astra Zeneca, faisant état du taux élevé d’efficacité des vaccins qu’ils ont développés, l’ensemble des places boursières se sont enthousiasmées.

Pour les marchés, le développement d’un vaccin efficace annonce en effet une augmentation prochaine de la consommation de produits pétroliers, et un retour à une situation économique proche de la normale.

En attente des ajustements de l’OPEP

Pour savoir comment vont évoluer les prix des différents produits pétroliers, il faudra voir comment l’OPEP s’adapte à cette nouvelle donne. Pour soutenir le cours du pétrole, les pays membres du cartel ont en effet décidé, au printemps, de réduire drastiquement leur production.

Cette réduction a déjà été allégée suite à la première vague et devait de nouveau être réduite au premier janvier prochain. Mais, face à la deuxième vague, certains pays membres de l’organisation avaient affiché leur scepticisme par rapport à la pertinence d’une augmentation de la production.

Avec un vaccin efficace, la situation est toutefois très différente : la consommation devrait augmenter et la production devra suivre. Si elle reste limitée, les prix pourraient grimper très rapidement en raison d’un déséquilibre important entre l’offre et la demande. On devrait en savoir plus sur l’attitude de l’OPEP suite à la réunion de l’organisation, prévue ce 30 novembre.

Pour aller plus loin :

Baril de pétrole : quels produits raffinés obtenir ?

Existe-t-il un prix idéal du baril de pétrole ?

Prix du pétrole au plus bas : pourquoi cette baisse ?