Augmentation de la TICPE au 1er janvier 2015

2 janvier 2015 - Réglementation et fiscalité

Le prix du baril de pétrole a accusé une chute de 30% sur l’année 2014.Une baisse qui a été automatiquement répercutée sur nos prix du fioul. Notez toutefois que la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) qui impacte le prix du fioul, du gazole et du gazole non routier, a augmenté de 35% au 1er janvier 2015.

Augmentation de la TICPE

La TICPE a augmenté de 19,8€ (sur une commande de 1000 litres de fuel) dès le 1er janvier 2015, passant de 56,6€/m3 à 76,4€/m3 hors taxe. En incluant les taxes, cette augmentation s’élève à 23,8€ sur la facture finale pour 1000 litres de fioul commandés. La hausse de cette taxe a un impact sur l’ensemble des produits pétroliers.

Depuis le 1er avril 2014, dans le cadre du financement de la « Taxe Carbone », le montant de la TICPE dépend de la quantité de CO2 émise lors de la combustion des produits énergétiques. Le prix de la tonne de carbone est ainsi évalué à 7€ pour 2014, à 14€50 en 2015 et à 22€ en 2016. La taxe sur le fioul a donc  augmenté de 23,8€ au 1er janvier 2015, et augmentera de 23,9€ en janvier 2016.

La hausse du prix du fioul ne sera pas la seule conséquence de l’augmentation de la TICPE. En effet, le gazole et le GNR (gazole non routier) augmenteront de manière proportionnelle. Une autre hausse de 2,4 centimes viendra faire évoluer le prix du gazole en avril 2014, afin de compenser le manque à gagner consécutif à l’abandon de l’écotaxe.

Bon à savoir :

La TICPE est une taxe sur les produits énergétiques, qui remplace la TIPP (Taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers) depuis 2011. Elle a été créée dans le but d’organiser l’industrie du raffinage du pétrole en France et s’applique aux différentes sources d’énergies dérivées du pétrole.
Une partie de cette taxe est liée au budget des régions, qui peuvent ainsi augmenter la taxe appliquée aux produits vendus sur leur territoire. Les recettes de la TICPE, qui s’élèvent en moyenne entre 20 et 25 milliards d’euros par an, sont divisées entre l’État, les régions et les départements.

Pour aller plus loin :