App/hinclude.html.twig

Vente flash exceptionnelle

Du 26 au 28 novembre

30Offerts tous les 1000L commandés

-60
-90
-30
-30
-90
-30

L’OPEP prolonge sa limitation de la production : quelles conséquences sur le prix du fioul ?

Actualités du fioul

Publié le 16/07/2019 à 10h01

Ce 1er juillet, l’OPEP et ses alliés se retrouvaient à Vienne pour statuer sur la prolongation de la limitation de leur production de pétrole. Celle-ci se poursuivra encore durant neuf mois. Nous vous expliquons les conséquences de cette décision sur le prix du fioul.

Les conséquences de la réunion de l'OPEP

Le principal facteur qui détermine le prix du fioul n’est autre que le cours du pétrole. Or, celui-ci est fortement impacté par les éventuels déséquilibres entre offre et demande. L’OPEP et ses dix alliés – dont la Russie – produisent à eux seuls la moitié de l’offre mondiale. Ainsi, lorsqu’ils décident de réduire leur production de pétrole, on peut s’interroger sur l’influence que cette décision peut avoir sur le cours du pétrole et, donc, sur le prix de l’ensemble des produits pétroliers.

Une limitation qui durera encore neuf mois

C’est en décembre 2018 que l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) a décidé, avec dix pays alliés, de réduire sa production de pétrole de 1,2 million de barils par jour pour faire remonter un cours du pétrole qui était tombé au plus bas. Cette décision, couplée à d’autres facteurs, avait eu un effet immédiat : dès le mois de janvier, le cours du pétrole était remonté en flèche.

Néanmoins, le rapport entre l’offre et la demande, qui avait été sérieusement déséquilibré suite à l’entrée en vigueur de cette décision, a fini par pencher plutôt du côté de l’offre. C’est la baisse de la demande en pétrole, liée notamment à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que l’augmentation de la production de pétrole américaine, qui a conduit à cette situation. Avec une offre plus importante que la demande, le cours du pétrole est à nouveau descendu.

Dans ce contexte, l’issue de la réunion de l’OPEP, qui avait lieu ce 1er juillet à Vienne, ne faisait guère de doute. C’est d’autant plus vrai que la Russie avait annoncé, la veille de cette réunion, qu’un accord avait été trouvé avec le cartel pour prolonger la limitation de la production de neuf mois. Sans surprise, cette annonce a été officialisée au sortir de la réunion de l’OPEP.

Quel impact sur les prix du fioul ?

L’OPEP et ses alliés représentant la moitié de la production mondiale, il est clair que la limitation de leur production doit théoriquement avoir un impact sur l’équilibre offre-demande et, donc, sur le niveau du cours du pétrole, qui lui-même dicte en grande partie le prix du fioul. Toutefois, de nombreux autres éléments peuvent influer sur le cours du pétrole :

  • des tensions géopolitiques, comme celles que nous avons vécues dernièrement entre l’Iran et les Etats-Unis ;
  • des catastrophes naturelles (ouragans, tremblements de terre, etc.) ;
  • des guerres commerciales comme celle entre la Chine et les Etats-Unis.

 Ainsi, si le cours du pétrole a déjà progressé depuis l’annonce de l’OPEP, rien ne dit que ce mouvement haussier va se poursuivre. En effet, une chute de la demande, consécutive au ralentissement de la croissance économique mondiale, pourrait par exemple venir contrebalancer les effets de la limitation de la production de l’OPEP.  L’augmentation de la production de pétrole dans des pays non-membres de l’OPEP pourrait, par ailleurs, suffire à répondre à la demande mondiale et, ainsi, limiter l’augmentation du cours du brut et, donc, le prix du fioul.

 

Pour aller plus loin :