Hausse du prix du pétrole : l’impact de l’ouragan Harvey

28 août 2017 - Actualités du fioul

L’ouragan Harvey qui s’abat sur les États-Unis depuis dimanche 27 août est le plus puissant que le pays ait connu depuis 2005. Au-delà des conséquences sur la population et les infrastructures, l’ouragan paralyse aussi la production de pétrole, importante au Texas et dans le Golfe du Mexique, et engendre donc une hausse du prix du pétrole. Cette hausse est-elle temporaire ? Quel sera l’impact sur le prix des produits pétroliers en France ?

Hausse du prix du pétrole : l’impact de l’ouragan Harvey

Hausse du prix du pétrole et ouragan Harvey : quel rapport ?

Le Texas n’avait pas connu pareille tempête depuis 1961, soit 56 ans. L’ouragan Harvey était classé de catégorie 4 lorsqu’il a frappé les côtes américaines, avec des vents atteignant jusqu’à 210 km/h. Il a ensuite été reclassé en tempête tropicale, caractérisée par des pluies diluviennes.

Au-delà des conséquences tragiques engendrées sur la population et les infrastructures, l’ouragan a également impacté le prix du pétrole. En effet, le Texas abrite environ un tiers des capacités de raffinerie de pétrole du pays tandis que le Golfe du Mexique accueille 20 % de la production américaine. Avant la tempête, 112 plateformes, soit 15 % des installations locales, ont été fermées et évacuées dans le Golfe. Selon les autorités américaines, un quart de la production pétrolière du Golfe a été suspendu.

Cette mise à l’arrêt forcée ainsi que l’endommagement possible de ces structures par la tempête ont provoqué une hausse du prix du pétrole sur le marché américain. Les cours ont augmenté de 0,93 % vendredi 25 août pour atteindre 47,87 $ le baril de WTI. Le prix de l’essence a quant à lui bondi de 10 % en deux jours, atteignant son prix le plus fort depuis avril 2017.

Augmentation du prix du pétrole : un phénomène durable

Si l’annonce de l’ouragan a provoqué quelques remous sur le marché du pétrole, ce sont logiquement les conséquences a posteriori qui pourraient engendrer les plus fortes hausses du prix du pétrole. En effet, les coupures d’électricité et les inondations qui touchent le Texas et le Golfe du Mexique pourraient freiner voire stopper la production de pétrole dans la région.

Pour l’instant, seul un impact limité a été observé, puisque le marché du brut reste largement approvisionné par de larges stocks de pétrole de schiste, éloignant tout risque de pénurie ou même de tension sur le marché. L’ouragan Harvey serait donc davantage un danger pour le raffinage que pour la production de pétrole, selon l’EIA (Agence d’information sur l’énergie américaine).

 

 

À court et moyen terme, la légère augmentation du prix du fioul provoquée par l’ouragan devrait donc s’estomper, compensée par des stocks largement suffisants pour subvenir aux besoins du marché.