Hausse de la demande mondiale de pétrole en 2017 : vers un rééquilibrage du marché ?

20 septembre 2017 - Actualités du fioul

L’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) a revu ses prévisions à la hausse concernant le marché du pétrole. La demande mondiale en or noir semble augmenter plus que prévu, ce qui permet au marché de se rééquilibrer. Quelles seront les conséquences sur le prix du fioul domestique ?

Hausse de la demande mondiale de pétrole

Demande mondiale de pétrole en forte croissance

La semaine dernière a été marquée par l’annonce de l’AIE concernant l’offre et la demande mondiale de pétrole en 2017 : un marché en passe d’être rééquilibré grâce à une hausse de la demande due à plusieurs facteurs favorables.

  • Boom de la demande pour les pays membres de l’OCDE

En raison de la relance économique, les pays membres de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) – principalement en Europe et aux États-Unis – ont accentué leurs besoins en pétrole. Les projections de l’AIE n’avaient pas anticipé une demande aussi forte au 2e trimestre 2017. Si les ouragans Harvey et Irma vont ralentir les besoins du marché américain en pétrole, au 3e trimestre 2017, l’agence prévoit une reprise positive dès la fin d’année.

 

 

  • L’accord de l’OPEP enfin efficace ?

L’accord signé entre les pays membres de l’OPEP et d’autres pays, dans le but de réduire la production mondiale de pétrole, semble également avoir porté ses fruits, puisque, pour la première fois depuis avril dernier, la production a reculé de plus de 32 millions de barils par jour au mois d’août. D’un côté, les pays signataires ont été plus attentifs aux quotas prescrits. D’un autre côté, les conflits en Libye ont ralenti la production de pétrole du pays.

Tous ces paramètres ont été favorables au désengorgement du marché pétrolier, faisant grimper par la même occasion la demande et les prix du pétrole sur le marché.

Quel impact sur le prix du fioul domestique ?

Le fioul domestique est un produit distillé, dérivé du pétrole. Son prix suit donc les variations du marché du pétrole. Outre la forte demande et la baisse de la production mondiale de pétrole qui font augmenter les prix, un autre facteur risque d’influencer l’évolution du prix du fioul : l’ouragan Harvey. En effet, l’ouragan a eu des répercussions sur la production américaine de pétrole et les stocks de produits distillés comme le fioul. Avant la catastrophe, l’AIE avait prédit une chute des stocks de produits distillés de 1,5 million de barils. Après le passage d’Harvey, le constat est plus grave puisque la baisse des stocks dépasse les 3 millions de barils. Le prix du fioul devrait logiquement pâtir de cette situation.

À noter également que la saisonnalité joue un rôle dans l’évolution du prix du fioul. Avec les températures hivernales qui approchent,la demande en fioul risque d’augmenter, tout comme le prix du fioul. Mieux vaut donc commander avant que tous ces facteurs ne viennent alourdir la facture.

 

 

Pour aller plus loin :