Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 23 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Forum des Pays Exportateurs de Gaz : est-ce l'équivalent de l'Opep pour le gaz ?

6 avril 2016 - Actualités du fioul

En 1960, les pays exportateurs de pétrole créaient l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pour pouvoir négocier avec les compagnies pétrolières et pour influencer sur le cours du prix du baril de pétrole. Est-ce que le Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) remplit ces mêmes missions pour le gaz naturel ?

Histoire du Forum des pays exportateurs de gaz

Créée en 2001 à Téhéran (Iran), le Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG ou GECF en anglais) est une organisation intergouvernementale qui regroupe les pays exportateurs de gaz naturel. Lors de cette première rencontre, organisée à l’initiative du ministre du pétrole de l’Iran, dix gouvernements étaient représentés : Algérie, Brunei, Indonésie, Iran, Malaisie, Oman, Qatar, Fédération de Russie, Turkménistan et Norvège (en tant qu’observatrice). L’un des objectifs annoncés du FPEG était de renforcer le dialogue entre les pays exportateurs de gaz afin de défendre leurs intérêts nationaux en particulier face aux compagnies gazières. Cependant, ce n’est qu’à partir de 2008 que le FPEG se dote d’une véritable structure officielle dont le Secrétariat général se situe à Doha au Qatar.

Organisation du Forum des pays exportateurs de gaz

Aujourd’hui, 70 % des ressources gazières mondiales et 42 % de l’offre mondiale sont donc détenues par les douze pays membres du Forum des pays exportateurs de gaz :

  • 5 pays africains : Algérie, Égypte, Guinée équatoriale, Libye, Nigéria ;
  • 3 pays du Moyen-Orient : Émirats arabes unis, Iran, Qatar ;
  • 3 pays d’Amérique du Sud : Bolivie, Trinité-et-Tobago, Venezuela ;
  • Un pays d’Europe : Russie.

Chaque année, un sommet est organisé pour réunir les pays membres du FPEG et les pays observateurs (Irak, Kazakhstan, Norvège, Oman, Pays-Bas et Pérou). D’autres pays, comme l’Indonésie, la Malaisie ou le Yémen, peuvent aussi y être conviés. À l’occasion de ces sommets, les décisions doivent être prises à l’unanimité.

Qu’est-ce qui distingue le FPEG de l’Opep ?

Souvent, le FPEG est appelé « l’Opep du gaz ». Pourtant, les pays membres s’en défendent vigoureusement. Contrairement à l’Opep, le FPEG n’a pas pour vocation à imposer des quotas de production à ses pays membres. Toutefois, selon certains analystes, les trois principaux détenteurs des réserves mondiales de gaz naturel (le Qatar, la Russie et l’Iran) pourraient faire du FPEG l’équivalent de l’Opep pour le gaz naturel. En effet, lors du dernier sommet du FPEG organisé à Téhéran en 2015, le ministre iranien du pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, a exprimé son souhait que l’organisation ait plus d’influence sur « la détermination du prix et de l’offre du gaz à l’échelle mondiale ».

Pour aller plus loin :