App/hinclude.html.twig

Vente flash exceptionnelle

Du 30 juillet au 2 août

25Offerts tous les 1000L commandés

-50
-75
-25
-25
-75
-25

Flambée des prix du pétrole : pourquoi il faut commander son fioul dès à présent

Évolutions et tendances des prix moyens du fioul

Publié le 08/07/2021 à 15h36 mis à jour le 09/07/2021 à 09h11

Flambée des prix du pétrole

Les négociations de l'OPEP + échouent, le pétrole flambe

Lundi 5 juillet, le prix du pétrole a encore atteint des sommets. Le baril de Brent de la mer du Nord a terminé à 77,16 dollars à Londres, en hausse de 1,30 % (99 cents) par rapport à la clôture de vendredi. Celui de WTI américain a clôturé à 76,36 dollars à New York, soit une hausse de 1,60 % (1,20 dollar) par rapport à vendredi ! Mardi 6 juillet, en cours de séance, il s'est même envolé à 77,60 dollars, son plus haut niveau depuis... novembre 2014. Soit une hausse de 58 % depuis le 1er janvier !

Comment expliquer cette flambée des prix du pétrole ? Les pays de l'OPEP (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ceux de l'OPEP + (qui intègre des partenaires) ne sont pas parvenus à trouver un accord. Ils se réunissaient vendredi 2 juillet pour voir dans quelle mesure ils allaient augmenter leur production, après l'avoir nettement réduite avec la crise sanitaire, afin d'éviter un effondrement des prix. L'absence d'accord a conduit à un report de la réunion ce lundi 5 juillet... qui s'est également soldé par un échec.

Un déséquilibre entre l'offre et la demande qui explique l'augmentation des prix

Mais qu'est-ce qui coince ? En fait, les participants ne sont pas d'accord sur l'augmentation du volume de production dans les prochains mois pour accompagner la reprise économique. Les membres de l'OPEP+ maintiennent le cap d'une ouverture prudente des vannes, alors que les Émirats arabes unis souhaitent une augmentation de leur quota. Ils estiment l'accord « injuste » car, depuis 2018, ils ont augmenté leur capacité de production et souhaiteraient en profiter davantage.

Pour l'heure, les négociations bloquent, la production d'or noir ne va raugmenter que modérément, et ce n'est pas du côté de l'Iran qu'il faut regarder pour espérer une hausse de l'offre puisque les négociations avec les États-Unis, qui soumettent Téhéran à un embargo, n'avancent pas.

Dans le même temps, la demande augmente avec la reprise économique. Pour preuve, les stocks de brut américains ont baissé de façon significative. Or, le manque d'accord fait craindre aux spécialistes que l'offre, elle, va rester modeste. Conclusion : les prix s'enflamment, et ils devraient continuer dans cette direction pendant plusieurs mois.

Le fioul, dont les prix sont corrélés à ceux du pétrole, vont donc, eux aussi, prendre le même chemin. Mercredi, il en coûtait 884 euros les 1 000 litres. Il est donc intéressant de remplir sa cuve de fioul dès à présent !

 

 

~~debut_liens_preview~~
https://www.fioulmarket.fr/actualites/le-cours-du-petrole-en-forte-augmentation-suite-a-la-reunion-de-l-opep https://www.fioulmarket.fr/actualites/le-prix-du-fioul-en-hausse-suite-au-debut-de-la-campagne-de-vaccination https://www.fioulmarket.fr/actualites/prix-du-fioul-en-2021-a-quoi-peut-on-s-attendre
~~fin_liens_preview~~