Faut-il isoler la dépendance dans laquelle se trouve la chaudière ?

28 janvier 2016 - Guide pratique

Si votre chaudière au fioul est installée dans une dépendance accolée à votre habitation, il peut être nécessaire de l’isoler afin de maximiser les performances de votre système de chauffage.

Isoler sa dépendance, une alternative indispensable

Il est important d’isoler la pièce dans laquelle se trouve la chaudière à fioul, qu’il s’agisse d’une dépendance accolée à la maison ou d’une pièce de l’habitation, surtout si elle est froide. L’isolation d’une dépendance permet de limiter les déperditions de chaleur qui se produisent notamment au niveau des tuyaux du circuit de chauffage. Ces derniers peuvent en effet se refroidir rapidement en cas de pièce mal isolée et ainsi impacter les performances du chauffage et le confort des habitants.
Isoler une dépendance permet dans une autre mesure de prévenir le gel des tuyaux du circuit de chauffage en cas de période importante de froid.

Comment isoler la dépendance ?

Murs, toitures, sols, fenêtres, portes : différentes alternatives s’offrent à vous pour isoler une dépendance. De nombreux types de matériaux isolants existent sur le marché, que vous soyez à la recherche d’un matériau naturel ou synthétique. 
Les travaux d’isolation doivent de préférence être réalisés par un professionnel afin de garantir des résultats optimaux en matière de préservation de la chaleur. Si vous souhaitez toutefois réaliser ces travaux vous-même, demandez conseil à un professionnel et veillez à suivre scrupuleusement les conditions d’utilisation des matériaux choisis pour isoler la dépendance.
Attention, les pièces et dépendances accueillant la chaudière ne doivent pas être totalement hermétiques. Il est important de laisser une arrivée d’air en raison de la combustion du fioul. 

Étendre l’isolation aux tuyaux du circuit de chauffage et à l’habitation

Vous pouvez aller plus loin dans la démarche en isolant les conduits de chauffage au sein de l’habitation même afin de limiter les pertes de chaleur. Il est particulièrement intéressant de le faire lorsque les tuyaux traversent des pièces froides comme les buanderies, les sous-sols ou encore les celliers. Les bandes isolantes et les manchons d’isolation sont les moyens les plus couramment utilisés.
De la même manière, vous pouvez aussi entreprendre un projet d’isolation global de l’habitation. Murs, sols, toitures, fenêtres, isolation des combles : il est possible de réduire les déperditions de chaleur d’un logement de plusieurs manières. À noter que des aides financières et fiscales peuvent être accordées aux ménages afin de limiter les dépenses. Il s’agit notamment du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), de l’éco-prêt à taux zéro ou encore de la prime énergie. N’hésitez pas à vous renseigner avant d’entreprendre des travaux énergétiques.

Pour aller plus loin :