Evolution des prix du fioul : octobre 2014

3 novembre 2014 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Evolution des prix du fioul : octobre 2014

Les prix du fioul ont connu une chute sans précédent depuis trois ans au mois d’octobre 2014. Ainsi, on observe que les prix DIREM et fioulmarket ont accusé une baisse moyenne de 50 euros par rapport au mois de septembre. Le prix moyen de 1000 litre de fioul domestique chez fioulmarket était de 840 euros en début de mois, pour terminer à 790 euros en moyenne. 

À New-York, le cours du brut a continué sa chute amorcée à la mi-juin sur tout le mois d’octobre pour atteindre son niveau le plus bas inconnu depuis avril 2013. Le baril de « light sweet crude » (WTI), pour livraison en décembre, s’affiche à 80,54 dollars en fin de séance sur le Nymex. Le prix du baril est passé sous la barre symbolique des 90 dollars dès le début du mois. En cause, une offre excédentaire contre une demande en berne. Les niveaux de réserves de pétrole atteignent des records inégalés. Il n’y a, en effet, jamais eu autant de réserves de pétrole sur terre. Le département américain de l’Énergie a diffusé un rapport, en début de mois, faisant état de la hausse très importante des stocks de brut aux États-Unis, ainsi que d’une nette progression des importations. Une situation due à l’exploitation du pétrole de schiste sur le territoire américain. Un autre facteur ne favorisant pas la baisse des réserves est l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole). Face à la chute de prix du baril, l’Opep qui produit 1/3 du pétrole mondial, est totalement divisée et ne semble pas décidée à réduire sa production. Elle veut continuer à défendre ses parts de marché indues en augmentant sa production, plutôt que de lutter contre la chute des prix.

Par ailleurs, la demande en pétrole reste atone. Depuis l’été, les banques et le FMI (Fonds monétaire international) ont revu leurs perspectives de croissance mondiales à la baisse, et en particulier celles de la zone euro. Ainsi, le marché des matières premières s’est replié sur l’idée que 2015 ne connaitrait pas la reprise de la demande mondiale en brut. Du côté européen, la BCE ne cesse d’enregistrer des indicateurs décevants concernant la reprise économique de la première puissance de la zone, l’Allemagne (production de l’industrie en baisse de 4% sur un mois en août). Des facteurs qui découragent les investisseurs, et entraînent la chute du prix du baril dans une conjoncture d’offre excédentaire et de baisse de l’euro.

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord a atteint son plus bas niveau inconnu depuis juin 2012. Il chute jusqu’à 84 euros en fin de mois. Il avait commencé le mois à 91 dollars en moyenne. Début septembre, le baril de Brent évoluait autour des 100 dollars. De la même manière que le baril de « light sweet crude », le brent est pénalisé par l’abondance de l’offre de pétrole sur terre, la faiblesse de la demande, et la hausse du billet vert.

Enfin, le dollar a atteint des taux très élevés au mois d’octobre tandis que l’euro s’enlise dans sa chute vertigineuse. La monnaie unique a connu son niveau le plus faible depuis août 2012. Elle a commencé le mois à 1,2616 dollars le 03 octobre pour terminer à 1,2524 le 31 octobre. Un schéma du marché des changes qui favorise la baisse des prix du pétrole. En effet, moins le billet vert est fort, plus les achats de matières premières libellées dans cette monnaie sont attractifs pour les investisseurs munis d’autres devises. Le dollar étant élevé, le baril n’est pas attractif pour les investisseurs achetant en euros par exemple. C’est en partie pour le rendre attractif à ces investisseurs que le prix du pétrole baisse. Enfin, le marché reste empreint de craintes quant à la santé de la zone euro, tandis que le billet vert enregistre douze semaines consécutives de hausse.

Les prix du fioul domestique ont donc atteint des niveaux très bas tout au long du mois d’octobre. Avec l’arrivée de l’hiver, c’est le moment de commander ! Sur fioulmarket.fr, nous mettons à jour nos prix quotidiennement et dans toute la France. N’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes prix dans votre compte client pour être informé des meilleurs prix du fioul !