Vente flash exceptionnelle

Du 26 au 29 mai

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Les États-Unis, premiers producteurs de pétrole au monde devant l'Arabie Saoudite

8 juillet 2015 - Actualités du fioul

En 2014, les États-Unis ont détrôné l’Arabie Saoudite au rang de premier pays producteur de pétrole. Pour la première fois depuis les années 1980, l’Arabie Saoudite perd ainsi ce titre. Mais est-ce vraiment une aubaine pour les États-Unis ?

Les États-Unis, premiers producteurs de pétrole au monde devant l'Arabie Saoudite

La production de pétrole aux Etats-Unis

Sous l’effet de l’exploitation d’hydrocarbures de schiste, les États-Unis ont enregistré en 2014 une croissance extraordinaire, avec une hausse de 1,6 million de barils par jour, devenant leader en termes de production de pétrole.

Une hausse importante de la production

Au total, la production américaine s’élevait en 2014 à 11,644 millions de barils par jour, contre 11,5050 millions pour l’Arabie Saoudite et 10,838 millions pour la Russie, classée 3e pays producteur de pétrole au monde. Cette hausse de production est aussi spectaculaire que durable, faisant des États-Unis le premier pays à avoir augmenté sa production de 1 million de barils par jour pendant trois ans de suite.

Comment les États-Unis sont-ils devenus le 1er pays producteur de pétrole ?

À l’origine de cette importante hausse de la production de pétrole se trouve bien sûr l’exploitation des hydrocarbures de schiste. De remarquables progrès techniques ont été faits par les Américains depuis les années 2000, notamment le forage horizontal, qui accroît la rentabilité des puits de façon impressionnante.

La volonté politique des États-Unis joue également un rôle important dans la hausse de production du pétrole. Le pays souhaite en effet réduire sa dépendance vis-à-vis du Moyen-Orient et a réduit ses importations de pétrole de manière considérable.

Avantages et inconvénients du 1er producteur de pétrole

Le statut de 1er pays producteur de pétrole au monde présente des avantages, mais aussi des inconvénients.

Être le 1er producteur de pétrole permet de maîtriser le marché

Grâce à leur statut de 1er pays producteur de pétrole, les États-Unis se positionnent désormais en swing state : ce sont eux qui ajustent l’offre et la demande en pétrole. Les Américains alimentent largement la hausse de l’offre des pays qui ne font pas partie de l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), ce qui perturbe l’ordre établi : l’Opep a ainsi de moins en moins de poids sur le marché pétrolier.

Un statut risqué pour les États-Unis

En contrepartie, les USA doivent faire face à un risque économique de taille. Puisque l’Arabie Saoudite refuse de baisser sa production de pétrole, on constate une surabondance d’or noir qui fait baisser le prix du baril. Certains puits américains se trouvent ainsi sous leur seuil de rentabilité : sans investissement, la production d’un puits peut devenir presque nulle en l’espace de 2 ans. Conséquence ? Les producteurs indépendants devront être capables d’ajuster leur production selon les évolutions du marché.

Pour aller plus loin :