Croissance de la production de chauffage en France

22 octobre 2014 - Actualités du fioul

Une étude Xerfi, intitulée « La fabrication de radiateurs et chaudières » parue le 15 juillet 2014 dresse un état des lieux du secteur de la fabrication des appareils de chauffage. Quels sont les points à retenir ? L’essentiel avec fioulmarket.fr.

Selon une étude du groupe Xerfi, la filière française de la production d’équipements de chauffage (radiateurs et chaudières) devrait connaître une croissance de 7% en 2014. Il s’agit d’un chiffre très Croissance de la production de chauffage en France encourageant pour ce secteur qui emploie environ 5 000 personnes en France, et qui a connu une évolution moins notable en 2013 (de l’ordre de -0,2%).

Ce chiffre serait cependant à nuancer selon les résultats de l’étude, car le marché français est relativement « atone », et ce malgré une forte concurrence entre les différents acteurs. Ce regain de dynamisme est dû en partie à une hausse de la demande de chaudières par les acheteurs. Ils entendent en effet renouveler leurs stocks afin de pouvoir répondre à la demande des clients finaux. Le marché devrait par ailleurs être partiellement porté par les particuliers renouvelant leur chaudière.

La filière des appareils de production de chauffage est également marquée par de nombreux contrastes. Les ventes de chaudières traditionnelles au fioul comme au gaz souffriraient d’une perte de vitesse. Ces équipements de chauffage sont à présent dépassés par les chaudières à biomasse à chargement automatique et les chaudières à condensation, plus en phase avec les exigences énergétiques et environnementales actuelles. Ces types de modèles émettent en effet moins de gaz à effet de serre et vous permettent de réduire vos dépenses énergétiques par rapport à des modèles classiques ou plus anciens. Si vous envisagez un remplacement de votre ancienne chaudière à fioul par un modèle plus moderne et performant, n’hésitez pas à demander un devis sur L’énergie tout compris, le site de Total spécialisé dans le conseil en économies d’énergie.

Il ressort par ailleurs qu’en 2013, les exportations et les importations françaises concernant les radiateurs et les chaudières ont connu un ralentissement chiffré à 1% et 1,7%.

Bon à savoir :

Depuis plusieurs années, le remplacement des chaudières à fioul classiques ou anciennes des particuliers est encouragé par la mise en place de dispositifs d’aide, à la fois financiers et fiscaux. Ces solutions visent à accompagner la transition énergétique de la France et à évoluer vers une consommation énergétique plus raisonnée et moins coûteuse sur le long terme.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), l’éco-prêt à taux zéro, la prime énergie, les aides de l’Anah, la prime de rénovation de 1350 euros, les aides locales et la TVA à taux réduit sont autant d’alternatives accessibles dans le cadre de l’achat d’une nouvelle chaudière fioul à condensation, et pourquoi pas de travaux complémentaires d’isolation par exemple.

N’hésitez pas à vous renseigner afin de connaître les conditions d’éligibilité à ces aides et d’en savoir plus sur leurs compatibilités.

 

Pour aller plus loin :

La consommation de fioul domestique en France : état des lieux

Focus sur la consommation de fioul en Europe

Transition énergétique en France : où en est-on ?

Le financement de travaux de rénovation énergétique : les aides à la rénovation de l’habitat