La consommation de fioul domestique en France : état des lieux

17 juillet 2014 - Actualités du fioul

Le fioul demeure dans le trio de tête des énergies de chauffage les plus utilisées en France.
Comment est-il utilisé dans le secteur résidentiel, tertiaire et agricole ?
Le point avec fioulmarket.fr.

La consommation de fioul domestique dans le secteur résidentiel

Selon l’Ademe, en 2012, dans le secteur résidentiel, la consommation de fioul domestique se chiffrait à 14% contre 44% pour le gaz, et 33,5% pour l’électricité. En ce qui concerne l’eau chaude sanitaire (cuisine, salle de bains, lavabos et éviers, etc.), le fioul se place également à la troisième place des usages avec 9% des parts d’utilisation, contre 46,5% pour l’électricité et 38,4% pour le gaz.

Pour ce qui est de l’habitat collectif, le fioul est l’énergie de chauffage la moins utilisée et récolte environ 5,6% des suffrages tandis que le gaz occupe la première place des utilisations avec 54,5%. Le chauffage de l’eau chaude sanitaire au sein des habitats collectifs confirme cette tendance car le fioul n’est utilisé qu’à hauteur de 3,7% alors que l’électricité concerne 39,3% de l’habitat collectif et le gaz 48,8%.

La consommation de fioul domestique est cependant plus importante au sein  des habitations individuelles, et notamment en milieu rural, puisqu’il est présent au sein de 21% des foyers. Toujours en 2012, le gaz alimentait quant à lui 36,6% des chaudières. Concernant l’eau chaude sanitaire, la proportion des ménages installés en maison individuelle recourant à l’électricité pour leur production d’eau chaude s’élève à 51,9% contre 30,4% pour le gaz et 13% pour le fioul domestique.

Le chauffage au fioul domestique dans le secteur tertiaire

Au cours de l’année 2011, la superficie chauffée dans le secteur tertiaire représentait 931 149 000 m². L’énergie la plus usité était le gaz, à hauteur de 46%, suivi par l’électricité à 26% et le fioul qui concernait 18,1% de la superficie totale chauffée.
Dans les établissements appartenant à l’Etat, la consommation de fioul domestique au sein des bureaux s’élevait à 8% tandis que la consommation de gaz et d’électricité portait sur 62% et 13% des bâtiments.

Zoom sur la consommation de fioul domestique en milieu rural et agricole

Le fioul domestique est utilisé dans plus de la moitié des exploitations agricoles ; avec le fioul lourd, il représente environ 49% des parts d’utilisation. Le reste est partagé entre l’électricité (18%), le gazole et l’essence (10%), le gaz naturel (8%), le GPL (6%) et les énergies renouvelables (4%). La consommation de fioul domestique concerne essentiellement l’alimentation des tracteurs et les engins automoteurs.

Dans les exploitations spécialisées dans l’élevage des bovins (viande et/ou lait), le fioul représente plus de la moitié de la consommation énergétique, tandis que l’électricité n’est utilisée que par 15%  des exploitations et le gazole par 8% d’entre elles.
La forte utilisation du fioul domestique s’explique en partie par le coût de revient des énergies.
Pour ce qui est des activités de maraîchage et d’horticulture, le fioul domestique est au contraire en perte de vitesse (10%) face au gaz naturel qui est utilisé dans plus de 50% des exploitations.

D’autres articles pouvant vous intéresser :