Conférence sur le climat : les groupes pétroliers souhaitent unir leurs forces

30 octobre 2015 - Guide pratique

À l’approche de la COP 21 en décembre prochain à Paris, dix grands groupes pétroliers ont appelé à formuler un accord respectant les objectifs de la conférence sur le climat. Réduction des émissions de gaz à effet de serre, promotion du gaz au détriment du charbon : en quoi consiste cet accord ?

À l’occasion d’une conférence de presse à Paris, vendredi 16 octobre dernier, dix grands groupes pétroliers membres de l’OGCI (Oil and Gas Climate Initiative) ont lancé un appel pour parvenir à un accord efficace sur le climat, à quelques semaines du lancement de la COP 21. Huit patrons étaient présents à la conférence, représentant les entreprises BP, Eni ou encore Saudi Aramco, pour faire part de leurs engagements en lien avec la conférence sur le climat.

Si aucun objectif chiffré n’a été dévoilé, les membres de l’OGCI ont confirmé l’importance de maintenir à 2°C le réchauffement climatique, et se sont engagés à réduire les émissions de gaz à effet de serre et de méthane émanant de leurs opérations. Pour information, ces émissions ont déjà reculé de 20 % durant les dix dernières années ; un effort qui devrait se poursuivre et s’intensifier dans les années à venir. Le torchage de routine (une opération de brûlage de gaz) devrait également être réduit. En parallèle, les groupes pétroliers ont annoncé leur projet d’investir dans les énergies vertes et les recherches pour l’environnement.

Les membres de l’OGCI ont également l’intention de développer l’exploitation du gaz au lieu du charbon. Un engagement compatible avec les objectifs de la conférence sur le climat dans la mesure où le gaz produit deux fois moins de CO2 que le charbon.

L’objectif désormais consiste à convaincre les ONG environnementales, pas vraiment conquises par ces déclarations à six semaines du début de la COP 21.

 

Pour aller plus loin :