Comment protéger sa chaudière et sa cuve avec l'arrivée du grand froid ?

10 décembre 2015 - Guide pratique

Depuis quelques semaines, les températures extérieures commencent à baisser : c’est le dernier moment pour protéger votre chaudière et votre cuve des intempéries hivernales. En effet, lors de températures négatives, votre système de chauffage et vos canalisations peuvent subir de graves dommages. Voici quelques précautions à prendre afin de les mettre à l’abri du gel cet hiver.

Protéger sa cuve

Les cuves à fioul enterrées ou aériennes en extérieur sont les plus exposées aux variations climatiques. Pour éviter que son contenu ne gèle, il est possible de se faire livrer en fioul de qualité supérieure qui résiste très bien aux températures négatives.

Idéalement, au moment de l’installation de la cuve à fioul, il faudrait veiller à aménager un abri protégé des vents froids, voire recevant de la chaleur par le biais d’une bouche d’aération.

Isoler les tuyaux et les canalisations

Les tuyauteries extérieures et celles passant dans des zones peu chauffées de votre logement (garage, cave, combles non aménagés…) doivent être isolées avant l’arrivée des grands froids.

Pour les petits budgets, les magasins de bricolage proposent des manchons en mousse, pré-fendus ou à clipser sur les tuyaux. La laine de verre est aussi un bon calorifuge que vous fixez avec des fils de fer ou des rubans adhésifs. Pour les résidences secondaires, il est possible d’installer des câbles chauffants équipés d’un thermostat : il chauffe les tuyaux lors de risque de gel. Il ne s’emploie que sur les canalisations remplies d’eau en continu et capables de résister à de fortes températures.

Protéger son installation en cas d’absence

L’hiver, le gel est le principal ennemi de votre chaudière : il est donc recommandé d’utiliser la fonction hors-gel quand le logement n’est pas habité ou quand vous partez en vacances. L’eau de chaudière est maintenue à une température minimale pour empêcher la formation du gel. En mode hors gel, la chaudière fonctionne alors en sous-régime : elle ne se déclenchera que si les températures descendent trop bas.

Si, en revanche, vous décidez de l’arrêter, il faudra couper l’arrivée d’eau du chauffage puis vidanger l’ensemble de l’installation. Enfin, il est aussi possible d’utiliser un produit antigel pour prévenir la formation du gel : vous pouvez vous en procurer auprès de votre chauffagiste.

Installer un clapet antigel

Le clapet antigel gère les écarts de température et protège l’installation du gel. Quand la température approche de 0°C, le clapet s’ouvre pour permettre à l’eau de s’écouler. Il prend en compte la température de l’eau : dès que celle-ci est plus chaude, il se referme. Cette solution préventive protège entre 25 et 50 mètres de canalisations.

Pour aller plus loin :