App/hinclude.html.twig

Comment ont évolué les prix du fioul au mois de février 2020 ?

Évolutions et tendances des prix moyens du fioul

Publié le 11/03/2020 à 10h15

De nombreux phénomènes – certains attendus, d’autres moins – ont impacté le prix du fioul domestique au cours du mois de février écoulé. Nous retraçons l’évolution des prix ainsi que les raisons probables qui l’expliquent.

prix du fioul fevrier

Chaque jour, les prix du fioul fluctuent. Fioulmarket suit au plus près cette évolution pour vous proposer en permanence des prix moins élevés que la moyenne nationale. Régulièrement, nous faisons le point sur l’évolution du prix du fioul afin de pouvoir mieux juger le coût de ce combustible aujourd’hui.

Le prix le plus bas depuis deux ans

Au cours du mois de février, la baisse brutale qui avait été constatée au mois de janvier s’est poursuivie, à l’exception d’un très léger rebond dans les derniers jours de cette période.

SEMAINE

PRIX DU FIOUL/1000 L

VARIATION

Semaine du 27 janvier

889 €

/

Semaine du 3 février

859 €

- 30 €

Semaine du 10 février

849 €

- 10 €

Semaine du 17 février

855 €

+ 6 €

Semaine du 24 février

837 €

- 18 €

La chute des prix, depuis le début du mois de janvier, a été réellement spectaculaire. Le 1er janvier, 1000 litres de fioul s’échangeait par exemple contre 948 €, soit 110 € de plus qu’à la fin du mois de février. Sur l’ensemble du mois de février, la baisse s’est poursuivie, avec une diminution de 52 € pour un achat de 1000 litres de fioul entre la première et la dernière semaine du mois.

Il faut remonter deux ans en arrière pour retrouver trace de prix aussi bas. C’est donc plus que jamais le moment de passer votre commande de fioul !

L’impact du coronavirus

Parmi les principaux facteurs qui expliquent cette baisse constante des prix depuis le début de l’année, on peut certainement citer l’épidémie de coronavirus qui a éclaté en Asie, avant de se propager partout dans le monde. Celle-ci a en effet contraint les autorités chinoises à confiner de nombreuses villes, et à ralentir considérablement l’activité économique du pays.

Or, la Chine est l’un des principaux pays importateurs de pétrole dans le monde. Le ralentissement de son économie signifie donc automatiquement une baisse importante de la demande en pétrole. Le cours du pétrole – principal facteur influençant le prix du fioul – est très dépendant de l’équilibre entre l’offre et la demande au niveau mondial. Celui-ci étant bouleversé par la baisse de la demande et une offre toujours très importante, les prix ont eu tendance à baisser.

A quoi faut-il s’attendre au cours des prochaines semaines ?

Réunis ces 5 et 6 mars à Vienne, les pays membres de l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur une prolongation et un renforcement de la limitation de la production de pétrole. C'est principalement la Russie, alliée de l'OPEP sans en faire officiellement partie, qui a fait capoter l'accord. Suite à l'annonce de l'échec des négociations, le cours du baril a plongé plus encore. Parallèlement, l'Arabie Saoudite a fait s'avoir qu'elle allait considérablement augmenter sa production à partir du 1er avril.

En toute logique, cette augmentation devrait encore faire chuter les prix. En effet, l'offre en pétrole va s'en trouver encore augmentée, alors que la demande, fortement impactée par la propagation au monde entier de l'épidémie de coronavirus, devrait encore diminuer. Cela dit, il est toujours délicat de faire des prévisions par rapport au marché pétrolier, très volatile...

 

Pour aller plus loin :

 

Quels sont les facteurs qui font fluctuer le prix du pétrole ?

Prix du fioul domestique : semaine du 24 février 2020

Quand fallait-il commander son fioul en 2019 et quand le commander en 2020 ?