Comment assurer sa chaudière, sa cuve à fioul ou son radiateur ?

Publié : 8 décembre 2017 - Guide pratique

A l’approche de l’hiver, il est temps de rallumer radiateur et chaudière. Mais en cas de sinistre, comment sont assurés vos appareils de chauffage ? Tour d’horizon.

Assurer sa chaudière

Assurance habitation et appareils de chauffage

S’il n’existe pas de contrat spécialement destiné à assurer vos appareils de chauffage, ils sont néanmoins couverts par votre assurance multirisques habitation… lorsqu’ils sont déjà installés au moment de la souscription ! Si vous veniez à changer de système de chauffage ou cuve à fioul, il vous faudrait alors en informer votre organisme d’assurance afin qu’il l’ajoute à votre contrat habitation. En cas d’oubli, la prise en charge lors d’un sinistre causé par vos appareils serait impactée, comme expliqué sur le site lesfurets.com .

De même, vous avez l’obligation de régulièrement entretenir votre chaudière ou cuve à fioul et de conserver les documents de suivi fournis par les professionnels. Vous êtes bricoleur et vous vous sentez capable d’installer et d’entretenir vos appareils seuls ? Sachez qu’en cas de dégâts, les garanties de votre assurance habitation ne permettraient pas une prise en charge des réparations. En effet, depuis 2009, un décret rend obligatoires l’installation et l’entretien par un professionnel de chaudières entre 4 et 400 kilowatts au fioul, au gaz ou au bois avec une révision (vérification, nettoyage et mesure des taux d’émissions polluantes) une fois par an. Le chauffagiste aura ensuite 15 jours pour vous fournir une attestation d’entretien que vous conserverez pendant deux ans ; elle vous sera demandée en cas de contrôle.

L’entretien des appareils de chauffage : à la charge du locataire ou du propriétaire ?

C’est à l’occupant du logement équipé d’une chaudière ou d’une cuve à fioul qu’incombe la responsabilité de son entretien annuel. Toutefois, le contrat de location peut stipuler que la tâche revienne au propriétaire. Pour autant, ce dernier pourra demander au locataire le remboursement des frais liés à l’entretien annuel. Celui-ci devra conserver les preuves de la bonne réalisation de la révision annuelle et les remettre à son bailleur à sa sortie des lieux.

En cas d’accident corporel lié aux appareils de chauffage, comment suis-je protégé ?

Si l’installation de votre chauffage, chaudière ou cuve à fioul a été confiée à un professionnel, suivant la nature de l’accident, ses garanties professionnelles peuvent prendre en charge les dommages corporels (les vôtres et ceux de votre famille) causés par les appareils.  

En revanche, si un tiers est victime d’un accident indirectement lié aux appareils de chauffage – par exemple, un enfant chute et se brûle sur votre chaudière – ce sera alors la responsabilité civile liée à votre assurance habitation qui sera engagée.

Le conseil :

Ne négligez pas l’entretien de votre chaudière ! Certaines assurances habitation exigent même de leurs souscripteurs, une preuve de l’intervention. Si aucune sanction n’est prévue par le législateur, c’est le remboursement des éventuels dégâts qui peut en pâtir. En outre, l’installation d’un nouvel appareil de chauffage peut faire augmenter votre cotisation : n’hésitez pas à utiliser des comparateurs d’assurances habitation en ligne pour trouver un meilleur contrat.