Choisir ses radiateurs et son plancher chauffant en fonction de son logement

12 septembre 2014 - Actualités du fioul

De nombreux paramètres doivent être pris en compte au moment de choisir ses radiateurs et son plancher chauffant. En fonction de votre domicile, des pièces à chauffer, de votre consommation d’énergie et de votre budget, les émetteurs de chaleur s’adaptent à vos besoins.
Quels sont les critères pour bien choisir ?

Choisir des radiateurs adaptés à ses besoins

Efficaces et simples à entretenir, les émetteurs de chaleur muraux recueillent un franc succès et trouvent leur place dans la majorité des foyers français.

Les radiateurs hydrauliques

Très répandus, les radiateurs hydrauliques fonctionnent grâce à de l’eau chaude émanant d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière. Cette eau réchauffe le corps du radiateur qui diffuse à son tour la chaleur par rayonnement et par convection. Ils peuvent être disposés dans toutes les pièces, généralement sous les fenêtres pour limiter l’encombrement, et doivent être fixés à une dizaine de centimètres du sol, avec un espace libre de 10 cm de chaque côté. Le prix de cet émetteur est souvent un atout qui joue en sa faveur ; comptez environ 80€ par convecteur, hors pose.

Les radiateurs électriques

Le radiateur électrique a connu de grandes améliorations depuis son 

apparition. Les convecteurs, au début énergivores, sont devenus une solution performante, permettant de réguler avec précision le chauffage d’un logement, pièce par pièce. Parmi les atouts de cet émetteur, on compte son prix peu élevé, son entretien minimal et son réglage simple et précis. Son efficacité énergétique intéressante pèse aussi dans la balance pour les particuliers au moment de choisir des radiateurs pour leur foyer. Seul bémol : la flambée des prix de l’électricité, qui peut rapidement faire monter la facture.

Les panneaux rayonnants

Les panneaux rayonnants, fonctionnant aussi à l’électricité pour la plupart, sont équipés d’une résistance qui chauffe une plaque de métal, protégée par une grille. D’autres panneaux émettent de la chaleur via un fluide caloporteur chauffé grâce à une résistance. Leur prix peut varier de 80 à 1 000€, en fonction des modèles. Économiques, certains de ces radiateurs sont à accumulation ; concrètement, ils stockent la chaleur produite et emmagasinée la nuit, en heure creuse, pour la restituer la journée tout en étant déconnectés du réseau. Plus chers (de 700 à 2500€), cet investissement permet de réduire ses dépenses en chauffage sur le long terme.

Les planchers chauffants, pour une chaleur douce et uniforme

Choisir ses radiateurs et son plancher chauffant en fonction de son logement

Avecles planchers chauffants, plus de convecteurs fixés au mur : la chaleur émane directement du sol de manière uniforme. S’ils sont électriques, ils chauffent grâce à des résistances incorporées dans une chape et montées sur un matériau isolant. S’ils sont hydrauliques, ils fonctionnent grâce à des tuyaux intégrés dans la dalle, qui véhiculent de l’eau chauffée par une pompe à chaleur ou une chaudière. La température diffusée n’excède jamais 28°C.

Offrant un confort optimal, les planchers chauffants ont un coût non négligeable : de 70 à 180€ par mètre carré chauffé. En moyenne, le budget d’une maison de 100m2 s’établit à 6000€. Le prix varie en fonction des caractéristiques du foyer et de l’énergie exploitée : la géothermie sur capteurs verticaux, par exemple, est plus onéreuse que l’aérothermie. L’investissement offre néanmoins une économie d’énergie intéressante : en effet, ils fonctionnent grâce à une eau chauffée à 40°C, qui demande moins d’énergie qu’un radiateur ou un panneau rayonnant.

Ce type de chauffage est idéal pour les pièces en mezzanine, les plafonds hauts, les puits de jour, puisqu’il diffuse la chaleur verticalement, de bas en haut et offre donc une température optimale. Il s’adapte aussi bien aux constructions neuves qu’aux habitats rénovés grâce à des planchers à épaisseur variable, de 6 à 15 cm d’épaisseur. Les planchers chauffants s’adaptent à toutes les énergies : fioul, bois, gaz, électricité, etc.

Une fois le système de chauffage posé, le sol peut être habillé par tout type de revêtements, du carrelage aux tommettes en passant par le parquet flottant ou la moquette. Seuls les parquets en bois épais ou les moquettes épaisses sont déconseillés. À noter que dans les pièces de petite surface, comme les salles de bain, les planchers chauffants doivent être idéalement complétés par un radiateur sèche-serviette, par exemple.

Pour aller plus loin :