Chèque énergie : ce qui change en 2019

Réglementations et fiscalités

Publié le 17/01/2019 à 10h15 mis à jour le 14/01/2019 à 11h33

Pour permettre aux Français de mieux faire face à la hausse du coût de l’énergie, le gouvernement a décidé d’étendre le dispositif du chèque énergie à un plus grand nombre de Français, ainsi que d’en augmenter le montant. Nous vous expliquons quelles sont les conditions pour en profiter.

La fin de l’année 2018 a été riche en rebondissements en matière énergétique. En effet, alors que la TICPE devait être augmentée, et ce jusqu’en 2022, cette mesure a finalement été annulée. En outre, le 14 novembre 2018, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé une révision du dispositif du chèque énergie, qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier. Celui-ci profitera désormais à plus de Français, et sera d’un montant plus élevé.

Un chèque énergie pour 5,8 millions de Français

Jusqu’ici, 3,6 millions de Français bénéficiaient d’un chèque énergie pour payer leur facture énergétique (fioul, gaz, électricité, bois, etc.). Il s’agit des personnes dont le « revenu fiscal de référence par unité de consommation » se situe sous les 7.700 euros. Celles-ci verront leur allocation augmenter en moyenne de 50 euros, pour atteindre une somme allant de 98 à 277 euros, en fonction des revenus.

Aujourd’hui, la mesure est élargie aux 2,2 millions de Français dont le revenu fiscal de référence par unité de consommation est situé entre 7.700 et 10.700 euros. Ceux-ci recevront un chèque s’élevant de 48 à 76 euros.

 

Le revenu fiscal de référence par unité de consommation est en réalité une combinaison de deux éléments :

  • le revenu fiscal de référence (RFR) qui est mentionné sur votre avis d’impôts ;
  • les unités de consommation, qui dépendent de votre composition de ménage : la première personne vaut 1 unité, la seconde 0,5, la troisième ainsi que toute personne supplémentaire 0,3.

Les montants limites évoqués ci-dessus (7.700 et 10.700 euros) concernent donc les foyers comprenant une seule personne. Ils seront de 16.050 euros pour un couple sans enfant, et de 19.260 euros pour un couple avec un enfant.

 

 

Comment bénéficier du chèque énergie ?

Le chèque énergie est envoyé automatiquement à toutes les personnes qui y ont droit, c’est-à-dire à celles dont les revenus ne dépassent pas les plafonds fixés. La seule « démarche » que vous devez effectuer est de remplir votre déclaration d’impôts.

Le montant de votre chèque dépendra quant à lui également de vos revenus. En moyenne, l’aide devrait être d’environ 200 euros. 69% des Français visés par la mesure toucheront une aide d’au moins 144 euros. De quoi soulager un peu les Français dans le paiement de leur facture énergétique, qui s’élevait à 1681 euros en 2015.

 

Pour aller plus loin :