Le chauffage au bois est concurrencé par le fioul et le gaz

11 avril 2016 - Guide pratique

Au moment de choisir leur combustible de chauffage, les consommateurs mettent dans la balance plusieurs critères dont le coût du combustible lui-même. Ainsi, face à la baisse continue du prix du fioul et du gaz depuis plusieurs mois, les consommateurs boudent de plus en plus le bois-énergie pour se chauffer.

Un recul général des ventes d’appareils de chauffage au bois

Observé au cours de l’année 2014, le recul des ventes auprès des particuliers d’appareils de chauffage au bois s’est confirmé encore davantage au cours de l’année 2015. Selon l’Observatoire des énergies renouvelables, deux facteurs expliquent ce constat :

  • des hivers doux plusieurs années de suite au cours desquels les consommateurs ont décidé de reporter leur projet d’achat ou de remplacement d’appareils de chauffage ;
  • la chute des prix du fioul et du gaz.

Ainsi, en 2015, selon le rapport publié par Observ’ER en partenariat avec l’Ademe, la vente des poêles et des foyers fermés à bûches a diminué respectivement de 17,5 % et de 20,2 %.

Mais une croissance du chauffage par granulés

En revanche, les ventes d’appareils de chauffage alimentés par des granulés ont continué à augmenter en 2015, soit + 7,5 % pour les poêles et + 12,4 % pour les foyers fermés et les inserts. Cette tendance confirme l’engouement des consommateurs français pour cette solution de chauffage. Offrant de très bons rendements, ces appareils séduisent aussi pour deux autres raisons :

  • un chargement du foyer plus facile et moins fréquent qu’avec des bûches ;
  • un encombrement moins important et plus adapté aux surfaces réduites, en particulier pour les logements en ville.

Le bois-énergie, un prix globalement plus stable

Même si les tarifs du fioul et du gaz naturel ne cessent de baisser ces derniers mois, le bois-énergie reste toujours très compétitif au niveau des prix d’approvisionnement. Ce combustible est même globalement moins cher que les énergies fossiles et, surtout, moins sensible aux fluctuations des prix sur le marché international. Alors pour quelles raisons le chauffage au bois est-il en concurrence avec le fioul et le gaz naturel ? La réponse se trouve peut-être au niveau de l’investissement important que représente l’installation d’une chaudière bois ou des problématiques de stockage, en particulier pour les bûches et les plaquettes. Pourtant, l’amortissement pour cette installation est possible grâce à la compétitivité du bois comme combustible.

Quels critères retenir au moment de choisir son énergie de chauffage ?

Vous hésitez entre le fioul, le gaz et le bois ? Plusieurs critères sont à prendre en compte à l’heure du choix de son énergie de chauffage :

  • La chaudière gaz à condensation est aujourd’hui la technologie la plus performante vendue sur le marché ;
  • Le bois a un impact neutre au niveau des émissions de CO2 grâce au cycle du carbone ;
  • L’investissement ;
  • Le volume de stockage ;
  • Le coût du combustible ;
  • L’approvisionnement et le suivi des consommations ;
  • Les obligations réglementaires pour le contrôle de l’installation ;
  • Les émissions polluantes.

Pour aller plus loin :