App/hinclude.html.twig

Chaudières au fioul : un sursis jusqu'à mi-2022

Actualités du fioul

Publié le 10/06/2021 à 16h44

L'interdiction d'installer des chaudières au fioul vient d'être reportée à mi-2022. Objectif : permettre aux 3,4 millions de foyers qui se chauffent encore au fioul d’effectuer leur transition en douceur.

interdiction chaudière au fioul

L'interdiction d'installer des chaudières au fioul reportée de six mois

Début juin, la ministre de la Transition énergétique, Barbara Pompili, a annoncé que l'interdiction d'installer une chaudière au fioul, dans le neuf comme dans l'ancien, était reportée à « mi-2022 ». Un petit sursis pour ce mode de chauffage, qui devait initialement être interdit pour les bâtiments neufs à partir de juillet 2021, et pour les bâtiments existants à partir de janvier 2022.

À partir de mi-2022, il ne sera donc plus possible d'installer des chaudières au fioul ou de remplacer celles existantes par un modèle du même type. Les détenteurs de ces installations pourront toujours les faire réparer, mais si la panne est définitive, ils ne pourront pas se rééquiper d'une chaudière au fioul neuve.

Des exceptions à cette interdiction sont prévues. Ainsi, même après mi-2022, on pourra continuer d’installer des chaudières au fioul :

  • lorsqu'il est techniquement impossible de remplacer une chaudière au fioul par un autre mode de chauffage ;
  • lorsqu'il n'existe pas de solution de raccordement à des réseaux de chaleur ou de gaz.

Si cette réglementation vise à réduire les émissions de CO2 – ce mode de chauffage s'avère polluant – le gouvernement veut, dans le même temps, éviter que ce genre de décision ne provoque la colère d'une partie de la population. Rappelons que 3,4 millions de foyers se chauffent encore au fioul aujourd'hui.

 

 

À lire aussi : Le décret qui interdit l'installation des chaudières au fioul

Suppression chaudières au fioul

Par quel système remplacer sa chaudière au fioul ?

Si l'interdiction d'installer des chaudières au fioul est reportée, elle n'en est pas pour autant annulée. Aussi, comment remplacer sa chaudière au fioul par un autre type de chauffage ? Plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • la chaudière biomasse – un système qui exploite l'énergie dégagée par la combustion de matières organiques, comme le bois ;
  • la pompe à chaleur – un appareil qui récupère des calories dans l'air, l'eau ou le sous-sol pour la restituer sous forme de chauffage dans l'habitation ;
  • la chaudière au gaz – un système bon marché qui nécessite un raccordement au réseau de gaz naturel ;
  • le chauffage au bois, notamment les poêles à granulés.

Et le biofioul dans tout ça ?

Le décret interdisant, dans les faits, les chaudières au fioul, ne formule pas exactement les choses de cette façon. Ce n'est pas le fioul lui-même qui est proscrit, mais le fait de dépasser un certain plafond d'émissions de CO2. Or, ce plafond est nécessairement dépassé par les chaudières au fioul, ce qui revient à une interdiction du fioul. 

Le biofioul peut donc être une solution intéressante. Ce mélange de fioul domestique et d'Emag (ester méthylique d'acide gras), issu du colza, émet deux fois moins de CO2 que le fioul traditionnel. Si vous disposez d'une chaudière au fioul classique, vous pouvez utiliser le biofioul F10 (90 % de fioul domestique, 10 % d'Emag). Pour le F20 (80 % de fioul domestique, 20 % d'Emag) et le F30 (70 % de fioul domestique, 30 % d'Emag), vous devrez changer le brûleur et curer les cuves de fioul. Au-delà de F30, il faut opter pour une chaudière spécialement conçue. 

 

 

À lire aussi : Le biocarburant comme alternative pour les chaudières au fioul

~~debut_liens_preview~~
https://www.fioulmarket.fr/actualites/tout-savoir-sur-le-biofioul https://www.fioulmarket.fr/actualites/le-fioul-2e-energie-la-moins-chere-du-marche-en-2020 https://www.fioulmarket.fr/actualites/le-senat-soutient-le-biofioul-a-travers-un-taux-incitatif-de-ticpe
~~fin_liens_preview~~