La chaudière cogénération

2 décembre 2015 - Guide pratique

Le marché des chaudières a profondément évolué au cours des dernières années. Les chaudières à fioul anciennes laissent peu à peu la place à des appareils plus performants parmi lesquels on compte la chaudière cogénération. Le point sur cet équipement innovant.

 

Des chaudières classiques à la chaudière cogénération 

Les ménages sont de plus en plus nombreux à vouloir réduire leurs dépenses de chauffage. Le remplacement des anciens équipements de chauffage, comme les chaudières au fioul classiques, devient fréquent car, en plus d’être gourmandes en combustible, elles sont moins respectueuses de l’environnement.

La chaudière au fioul basse température, qui offre une eau ne dépassant pas 50°C et la chaudière au fioul à condensation, qui permet de réutiliser les vapeurs d’eau issues de la combustion pour préchauffer l’eau de retour de circuit de chauffage, comptent parmi les innovations majeures des dernières années. Elles ont permis de faire un véritable pas vers plus d’économies d’énergie, de meilleures performances et une réduction des émissions de gaz à effet de serre. 

La chaudière cogénération, dernière née des chaudières nouvelles générations, permet encore d’aller plus loin dans l’efficacité. Elle chauffe en effet l’habitation, produit de l’eau chaude sanitaire (pour la cuisine, les sanitaires) mais produit également de l’électricité grâce à un moteur Stirling.

Avantages et limites de la chaudière cogénération

La chaudière cogénération présente de nombreux avantages à commencer par une plus grande autonomie et une réduction de la facture d’électricité de l’habitation, mais aussi des bâtiments ayant des besoins en chauffage importants. L’électricité produite est en effet injectée directement dans le réseau de l’habitation ou du bâtiment. Le surplus peut être vendu à un fournisseur d’électricité, à condition de signer un contrat en bonne et due forme.
Cet équipement a également l’avantage de limiter les pertes d’énergies liées au transport et la production d’électricité centralisée. Les émissions de gaz à effet de serre se trouvent aussi réduites.

On notera enfin que les appareils dont la production électrique est inférieure ou égale à 3 kVA sont éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique, ce qui permet de réduire le coût d’acquisition de l’appareil.

L’un des principaux désavantages de la chaudière cogénération concerne son prix relativement important. Il faut aujourd’hui compter entre 10 000 et 20 000 euros environ pour une chaudière cogénération. Le nombre de professionnels familiarisés avec ce type d’équipement est encore limité en France, contrairement à d’autres pays voisins comme l’Allemagne, la Belgique ou les Pays-Bas.

Bon à savoir 
Les chaudières cogénération, tout comme les chaudières fioul à condensation doivent de préférence être couplées à des émetteurs de chaleur basse température (radiateurs, planchers chauffants). Attention donc à adapter l’ensemble de vos équipements lorsque vous installez un nouvel appareil.

 

 

Pour aller plus loin :