Changer sa chaudière au fioul, c’est le moment !

Publié : 8 novembre 2017 - Equipements chauffage au fioul domestique

Selon le projet de loi de finances 2018, l’installation d’une chaudière au fioul ne serait plus éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) en 2018. C’est le dernier moment pour changer d’équipement.

Remplacer chaudière fioul

Remplacer une chaudière fioul : comment profiter du CITE en 2018 ?

En septembre dernier, le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot annonçait l’évolution du crédit d’impôt pour la transition énergétique, évolution qui impactait le marché des chaudières au fioul.

Installation d’une chaudière fioul et CITE : ce qui change en 2018

Parmi les principaux changements prévus par le ministre, l’installation d’une chaudière fioul n’était plus prise en compte dans le crédit d’impôt, et ce, dès le 27 septembre 2017. Finalement, grâce à un amendement adopté à l’Assemblée nationale, cette mesure devient effective au 1er janvier 2018 et concerne toutes les chaudières au fioul quelles qu’elles soient. Toutes les dépenses en faveur du remplacement d’une installation au fioul seront encore prises en compte pendant quelques semaines supplémentaires et devraient faire l’objet d’un crédit d’impôt en 2018. Pour être éligible à ce nouveau CITE 2018, le devis d’installation d’une chaudière fioul doit être signé et un acompte doit être versé avant le 1er janvier 2018. Les dépenses restantes liées à ce changement d’équipement doivent quant à elles être réglées avant le 31 décembre 2018.

CITE 2018 : quid des chaudières au fioul respectueuses de l’environnement ?

Une nouvelle annonce du secrétaire d’État Sébastien Lecornu en ce début du mois de novembre vient d’inclure dans les travaux éligibles au CITE 2018, la pose de chaudières au fioul respectueuses de l’environnement. Leur installation pourra faire l’objet d’un crédit d’impôt de 30 % jusqu’au 30 juin 2018. Au-delà de cette date, rien n’a été annoncé. Seront donc concernées par ce crédit d’impôt, les chaudières au fioul performantes à 92 % minimum. Les autres types de chaudières au fioul restent éligibles au CITE jusqu’au 31 décembre 2017. Les chaudières au fioul sont donc en sursis. Mieux vaut ne pas traîner pour installer un nouvel équipement et ainsi être sûr de profiter du CITE en 2018.

> À lire aussi : Déclaration d’impôt et crédit d’impôt pour la transition énergétique

CITE 2018 : quels sont les autres changements à prévoir ?

Si changer une chaudière au fioul ne fera bientôt plus partie des travaux éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique, il en sera de même pour la pose des fenêtres, des portes et des volets. En effet, le CITE 2018 tend à privilégier les travaux permettant d’effectuer d’importantes économies énergétiques. Or, les ouvertures ne sont plus considérées comme primordiales. Ces travaux bénéficieront toutefois d’un crédit d’impôt de 15 % au lieu de 30 %, et ce pour une durée de 6 mois (du 1er janvier au 30 juin 2018), avant de disparaître du dispositif.

Pour rappel les travaux éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique conservent leur taux de TVA réduit à 5,5 %. Sont toujours concernés par le CITE en 2018 :

  • Les travaux d’isolation thermique des parois ;
  • La pose d’équipements fonctionnant aux énergies renouvelables ;
  • La pose de chaudières à haute performance énergétique ;
  • Le diagnostic de Performance Énergétique ;
  • L’installation de bornes de recharge pour véhicule électrique.

 

> À lire aussi : Crédit d’impôt et chaudière à condensation : toujours compatibles ?

 

Pour aller plus loin :