Changement de chaudière : cumulez crédit d'impôt et éco-PTZ

17 mai 2016 - Réglementation et fiscalité

Depuis le 1er mars 2016, pour vos travaux de rénovation énergétique, vous pouvez cumuler le crédit d’impôt pour la transition énergétique et l’éco-prêt à taux zéro sans condition de ressources. Une bonne nouvelle pour les particuliers qui avaient prévu de changer leur chaudière en 2016.

Qui peut obtenir le CITE et l’éco-PTZ ?

Créé en 2009 après le Grenelle de l’Environnement, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de bénéficier d’un prêt d’un montant maximum de 30 000 €, remboursable sans intérêt, pour les propriétaires occupants ou bailleurs. Pour bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, il faut réaliser des travaux dans des logements construits avant le 1er janvier 1990 à usage exclusif de résidence principale.

Depuis 2014, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) permet d’obtenir une aide fiscale dont le taux représente 30 % des dépenses éligibles, comme le remplacement d’une chaudière. Ce dispositif concerne seulement la résidence principale du propriétaire et achevée depuis plus de 2 ans.

Si, avant le 1er mars 2016, le cumul du crédit d’impôt et de l’éco-PTZ était seulement possible pour les foyers dont les revenus fiscaux ne dépassaient pas un certain seuil, aujourd’hui tous les ménages peuvent avoir accès à ces aides.

Des aides pour changer sa chaudière

Cette nouvelle mesure est une incitation pour les particuliers à réaliser des travaux d’économie d’énergie. Grâce au cumul du CITE et de l’éco-PTZ, il devient possible d’installer une chaudière à condensation au fioul ou au gaz. En effet, depuis l’entrée en vigueur des nouvelles directives européennes Éco-conception et Étiquetage en septembre 2015, ces chaudières sont les seules à pouvoir répondre aux exigences de performance énergétique pour les installations de chauffage.

Ainsi, si votre chaudière a été installée avant 1990, le cumul du CITE et de l’éco-PTZ sera l’occasion de la remplacer pour profiter d’une installation récente et plus performante. En effet, les anciens modèles ont un faible rendement et sont très énergivores. D’ailleurs, en une dizaine d’années, l’installation d’une chaudière récente sera rapidement rentabilisée : elle permet d’économiser jusqu’à 30 % sur la facture énergétique annuelle.

Des travaux réalisés par des professionnels RGE

Le cumul du CITE et de l’éco-PTZ concerne des travaux d’économies d’énergie comme :

  • L’installation d’une chaudière à condensation ;
  • L’installation d’une chaudière micro-génération ;
  • L’installation d’un appareil de régulation de chauffage.

Pour bénéficier de ces aides, ces travaux doivent donc être réalisés par des professionnels RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Quoi qu’il en soit avant de vous engager dans des travaux pour remplacer votre chaudière, prenez le temps de vous renseigner à propos des différentes aides auxquelles vous pouvez prétendre.

 

Pour aller plus loin :