Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 27 juillet

20Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Brûleur : dispositifs de sécurité

1 décembre 2015 - Guide pratique

Qu’elle soit au fioul ou au gaz, la chaudière dispose d’un brûleur. Cet élément mécanique permet la production de chaleur grâce au mélange du combustible avec l’air comburant chargé d’oxygène. Ce dispositif d’alimentation automatique doit disposer d’un système de sécurité en cas de défaillance de fonctionnement de la flamme.

Un contrôle continu de la flamme

La flamme du brûleur doit être en permanence sous contrôle pour arrêter le brûleur quand :

  • la flamme n’apparaît plus alors que le combustible est libéré ;
  • la flamme disparaît durant le fonctionnement de la chaudière ;
  • au démarrage du brûleur, une flamme parasite apparaît.

Ainsi, tout incident de fonctionnement du brûleur doit entraîner l’arrêt immédiat de la chaudière pour éviter de pulvériser du fuel ou d’admettre du gaz dans la chaudière sans le brûler. De plus, ce contrôle continu du brûleur permet d’empêcher les risques d’explosion. Ces défauts doivent être signalés par une alarme afin d'avertir un technicien chargé du dépannage.

Les dispositifs de sécurité pour les chaudières au fioul

Le contrôle de la flamme du brûleur est assuré par des organes de sécurité internes à la chaudière au fioul :

  • la cellule photorésistante : elle réagit à la lumière émise par la flamme et ne permet le passage du courant que lorsqu’elle est éclairée. Quand la flamme s’éteint, ce système de sécurité agit immédiatement en mettant le brûleur en sécurité. Elle ne convient qu’aux flammes fioul car elle est sensible à un spectre compris entre le jaune et l’infrarouge ; les flammes gaz émettent surtout des rayons ultra-violets.
  • la cellule photoélectrique : quand la flamme n’est plus visible, la cellule met en sécurité le brûleur de la chaudière. Contrairement au précédent dispositif de sécurité, la cellule photoélectrique vieillit rapidement. 

Les dispositifs de sécurité pour les chaudières au gaz

Pour détecter la flamme d’une chaudière au gaz, il existe plusieurs organes de sécurité :

  • le thermocouple : il détecte la présence de la flamme. En absence de flamme, il coupe l’arrivée du gaz ;
  • le détecteur infrarouge est sensible à la chaleur à la flamme. Il produit les mêmes effets que le thermocouple ;
  • la cellule UV détecte les rayons UV émis par la flamme ce qui entraîne l’émission d’un signal électrique ;
  • la sonde d’ionisation fait passer le courant dans la flamme. Lors d’absence de flamme ou de mauvaise combustion, elle met automatiquement le brûleur en sécurité.

Pour vos chaudières au gaz ou au fioul, votre premier geste de sécurité est de faire appel à un professionnel qualifié pour installer, vérifier et entretenir votre installation de chauffage. Il saura vous conseiller dans le choix du dispositif de sécurité adapté à votre installation. Par ailleurs, la vérification annuelle est une obligation légale pour assurer votre sécurité et celle de vos voisins.

 

Pour aller plus loin :