Vente flash exceptionnelle

Du 26 au 28 mai

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Le Brexit provoque une baisse du prix du pétrole

27 juin 2016 - Actualités du fioul

Les Britanniques ont participé vendredi 24 juin au référendum autour de la question de la sortie de l’Union européenne. La victoire du « oui » à ce Brexit (contraction de « British exit ») a déclenché une série de conséquences économiques et politiques sur la scène internationale provoquant par effet boule de neige une baisse du prix du pétrole.

Le Brexit attise les craintes sur la scène internationale

Les prix du pétrole ont fortement baissé vendredi suite à l’annonce des résultats du référendum britannique, favorables à une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en août a ainsi perdu 5 % de sa valeur soit 2,47 $, tombant ainsi à 47,64 $ sur le NYME (New York Mercantile Exchange). En Asie également, les cours du pétrole s’effondraient de plus de 5 %. À Londres, même constat pour le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août qui perd 2,50 $ soit une baisse de 5 %, fixant le baril à 48,41 $ sur l’Intercontinental exchange (ICE).

Selon Bart Melek de TD Securities, la baisse des prix du pétrole est directement liée au vote britannique manifestant le désir du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne. Le Brexit a en effet généré de nombreuses craintes des acteurs politiques, financiers et économiques concernant un ralentissement de la croissance mondiale en cas d’application des résultats du référendum. Les investisseurs sont encore dans l’expectative concernant l’économie mondiale et la demande en énergie, explique Gene Mc Gillian de Tradition Energy.

Une « crise » qui n’atteint pas que les cours du pétrole

Les cours de l’or noir n’ont pas été les seuls touchés par ces résultats puisque les marchés financiers ont également été impactés. Les bourses européennes ont par exemple connu des chutes comparables à celles enregistrées lors de la faillite de la banque américaine Lehman Brothers, en 2008.

Autre conséquence liée au Brexit : l’euro et la livre britannique ont perdu de leur valeur sur le marché des changes pendant que le dollar en prenait. Une hausse qui ne favorise pas les échanges pétroliers qui sont effectués en dollars et qui par conséquent deviennent moins intéressants pour les acheteurs munis d’autres devises.

Une baisse du prix du pétrole limitée

Les observateurs notent que malgré le Brexit, la baisse du prix du pétrole est plutôt limitée comparée aux actifs directement concernés comme les actions européennes. Le marché de l’or noir se maintient même au-dessus de ses plus bas niveaux de la semaine précédente.

La situation concernant le Brexit étant toujours incertaine, difficile de savoir si les baisses vont se stabiliser ou se poursuivre dans les jours à venir. On estime toutefois peu probable un passage du baril au-dessus de la barre des 50 $ à court terme ; a priori, les fluctuations actuelles ne sont qu’un premier remous après le vote, et non un ajustement complet.

 

 

Pour aller plus loin :

Baisse du prix du pétrole : des conséquences durables

Les prix du pétrole en hausse...Pour combien de temps ?

Les grandes raisons de la baisse du prix du pétrole