Bilan de la production et de la consommation d’électricité en France

Publié : 13 février 2015 - Mis à jour : 16 octobre 2017 - Économies d'énergie

Selon l’étude annuelle sur les chiffres clés de l’énergie du service de l’Observation et des Statistiques du Commissariat général au développement durable, la production totale d’électricité a doublé entre 1973 (année du premier choc pétrolier) et 2013, tandis que sa consommation a triplé. Une augmentation principalement due à la production d’origine nucléaire. À l’heure du mix énergétique, quelle place l’électricité occupe-t-elle ? Le point avec fioulmarket.

Production finale d’électricité en France

La production d’origine nucléaire a été multipliée par 75, et représente 74% de la production totale d’électricité. La production d’origine nucléaire est passée de 6 TWh à 424 TWh.
Par ailleurs, si la production hydraulique a augmenté d’un tiers, sa part est passée de 39% à 13%.
Historiquement, la production thermique classique au charbon et au fioul occupait la première place du podium en termes de production d’électricité. Or, avec le gaz nucléaire et les autres combustibles, elle a baissé de plus d’un tiers et sa part est passée de 57% à 9%. On observe toutefois en 2013, une augmentation de la part du charbon en conséquence de la hausse des prix du gaz naturel cette fois.
Enfin, la France mettant de plus en plus l’accent sur le mix énergétique, les raccordements provenant de sites photovoltaïques et éoliens ne cessent d’augmenter.

Consommation finale d'électricité en France

Entre 1973 et 2013, la consommation finale d’électricité en France a quasiment triplé, ce qui représente une progression annuelle d’environ 3%. On observe donc une croissance continue, interrompue en 2011 uniquement.
Focus sur la consommation d’électricité par secteur :

  • le résidentiel-tertiaire a multiplié sa consommation d’électricité par 5 entre 1973 et 2013, ce qui représente une progression annuelle moyenne supérieure à 4% ;
  • les transports ont doublé leur consommation ;
  • le secteur de l’industrie (la sidérurgie mise à part) a augmenté de moitié.

Source : Les chiffres clés de l’énergie du service de l’Observation et des Statistiques du Commissariat général au développement durable