Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 27 juillet

20Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

La baisse du prix du pétrole va se poursuivre, selon le FMI

16 novembre 2015 - Actualités du fioul

La baisse du prix du pétrole est constatée depuis le mois de juin 2014. Près d’un an et demi plus tard, le FMI (Fonds monétaire international) estime que cette dégringolade devrait se poursuivre pendant plusieurs années encore, comme l’a affirmé la directrice générale de l’organisation, Christine Lagarde, le 8 novembre dernier.

Prix du pétrole : une crise qui s’enlise

Le prix du pétrole n’en finit plus de baisser. La valeur du baril a en effet diminué de moitié depuis le mois de juin 2014 ; le 6 novembre dernier, le cours du baril de « light sweet crude » (WTI) destiné à être livré en décembre perdait encore 91 cents, pour se stabiliser à 44,29 $.

Selon le FMI, représenté par sa directrice générale Christine Lagarde, la situation actuelle pointe la nécessité d’une restructuration pour les pays producteurs de pétrole dont l’économie dépend majoritairement de l’exportation d’hydrocarbures. Mardi 3 novembre dernier, depuis Georgetown University au Qatar, la directrice générale a insisté sur la gravité de la situation, engendrée par une baisse du prix du pétrole qui devrait encore durer, et qui impose des mesures drastiques pour les pays exportateurs.

Les pays exportateurs encouragés à agir pour sauver leur économie

Selon Christine Lagarde, la priorité actuelle consiste, pour les États producteurs de pétrole, à trouver de nouvelles sources de revenus. L’urgence consiste également à contrôler de manière plus ferme leurs dépenses publiques et la masse salariale, et à encourager la croissance du secteur privé et son implication dans l’économie. Ces ajustements, vitaux pour ces pays, doivent être appliqués dès que possible ou poursuivis avec rigueur pour les pays ayant déjà entamé le processus.

Les six monarchies de la CCG (Conseil de coopération du Golfe) concernées par ces préconisations, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, les Émirats Arabes Unis, le Koweït, l’Oman et le Qatar, sont invitées à s’ajuster sur le plan économique. Pour rappel, le FMI prévoit un ralentissement de croissance à 2,7 % en 2016, contre 3,2 % en 2015 pour ces six pays. Leurs revenus devraient baisser de 275 milliards de dollars par rapport à 2014, qui marque le début de la baisse du prix du pétrole. Des pays qui ne peuvent plus dépendre uniquement de l’exportation de produits pétroliers, dont les prix ont diminué de 50 % en un an et demi, et qui pourraient encore perdre de leur valeur pendant plusieurs années.

Profitez du fioul au meilleur prix partout en France et économisez entre 10 et 50 € sur votre commande de 1 000 L, grâce au site fioulmarket.fr. Renseignez-vous sur les tarifs pratiqués dans votre ville et obtenez votre devis gratuit, sans attendre.

Pour aller plus loin :