Baisse des prix du pétrole : une bonne nouvelle pour les chaudières au fioul

8 août 2016 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Le prix du pétrole est en baisse depuis fin juin. Le 27 juillet, le baril ne valait plus que 42$ aux États-Unis, selon le rapport hebdomadaire de l’EIA (Energy Information Administration). Pour quelles raisons ? Quelles conséquences pour le marché des chaudières au fioul ? Explications avec Fioulmarket.

Prix du pétrole : une nouvelle baisse en juillet 2016

Ce 27 juillet, le baril du pétrole se vendait à 42$ sur le marché américain. Une baisse des prix impressionnante lorsque l’on sait que le prix du même baril a monté à 52$ le 29 juin, soit un écart de 20 % environ.

La raison ? Une augmentation des stocks de pétrole et d’essence, une offre accrue mais une demande stagnante. C’est ce qui explique la chute progressive des prix du baril, dont le tarif de vente est estimé à 40$ d’ici les prochaines semaines.

Le marché des chaudières au fioul en pleine croissance

La bonne nouvelle pour les ménages qui se chauffent au fioul ? Les prix bas du pétrole ont un impact direct sur leur facture de chauffage, qui voit son montant diminuer. Aujourd’hui, le chauffage au fioul concerne environ 10 millions de Français, et le fioul est la troisième énergie de chauffage la plus utilisée (derrière le gaz et l’électricité).

Cette baisse des prix du pétrole, et donc du fioul, est un avantage non négligeable pour le marché français des chaudières fioul, dont la croissance a augmenté de 4,7 % en 2015. Pour cette année, on constate que les ménages optent pour de nouvelles chaudières fioul à condensation plutôt que de choisir la rénovation de celles existantes. Une tendance encourageante pour le marché du fioul en France.

Le saviez-vous ?
Le maintien d’un prix du pétrole bas est un avantage considérable pour les ménages se chauffant au fioul. Toutefois, les prix sont volatils et il est important d’anticiper. Profitez des tarifs actuels pour commander votre fioul !

Pour aller plus loin :

Baisse des prix du pétrole et répercussions politiques

Semaine du 11 au 17 juillet – Nouvelle baisse des prix du fioul

Marché du pétrole : vers un rééquilibrage progressif en 2016